Comment sont fabriqués nos probiotiques ?

La fabrication de nos probiotiques se déroule en plusieurs étapes : la conservation des souches, la préparation de l’inoculum, la pré-fermentation, l’ultra-filtration, la lyophilisation, le broyage et le conditionnement.

  1. La conservation des souches : tout débute par quelques bactéries issues d’une banque de cellules conservées -80°C afin de garantir la stabilité génétique pendant une longue période. Plusieurs contrôles qualité sont effectués pour détecter les contaminations et vérifier la caractérisation biochimique de chaque souche.

  2. La préparation de l’inoculum : l’inoculum est introduit progressivement dans un milieu de culture adapté et riche en nutriments. Les bactéries deviennent actives et commencent à se multiplier.

  3. Pré-fermentation et fermentation : une fois sa qualité et sa pureté vérifiées, l’inoculum est transféré dans des conditions stériles vers un pré-fermenter où les conditions de croissance sont surveillées en permanence (pH, température, pression). Après le contrôle, la culture est transférée au fermenteur industriel.

  4. Ultra-filtration : les bactéries vivantes sont ensuite séparées du milieu de culture par centrifugation ou ultra-filtration. Environ 75% de l’eau est éliminée à ce stade, ce qui augmente la concentration des bactéries vivantes de 50 à 100 fois plus. Les bactéries sont ensuite mélangées avec formule cryoprotectrice adaptée, pour les aider à survivre durant la lyophilisation.

  5. La lyophilisation : les bactéries sont exposées à une température très basse et l’eau restante est éliminée par sublimation sous basse pression (la sublimation est le passage de l’état solide à la phase gazeuse sans passer par l’état liquide). Les bactéries forment un “gâteau” solide, contenant 2 à 4% d’eau.

  6. Le broyage : le “gâteau” solide est broyé pour obtenir une poudre fine et homogène, mélangée ensuite pour obtenir la formulation souhaitée. Dans cette poudre de bactéries, chaque grain peut contenir jusqu’à 1 milliard de bactéries.

  7. Le conditionnement : étape cruciale pour assurer la survie des bactéries, dans des gélules végétales, sans OGM et vegan.

DIJO.