Ambre, notre nutritionniste

“Sportive de haut niveau, membre de l’équipe de France de ski nautique, je me suis intéressée très tôt à la nutrition, et plus précisément à l’impact que notre alimentation pouvait avoir sur notre bien être global mais aussi sur les performances sportives.” 

Mon aventure avec DIJO a commencé il y a quelques mois. J’ai tout de suite adhéré au discours des deux fondatrices Lisa et Anouk : promouvoir des probiotiques de qualité au service de notre santé. Vous pourrez trouver certains de mes conseils nutritionnels sur le site DIJO”

6 conseils pour prendre soin de vos intestins

Depuis quelques années, la communauté scientifique se penche de près sur cette flore intestinale, notamment son rôle dans certaines maladies inflammatoires et auto-immunes. En effet certaines pathologies comme les maladies de Crohn ou rectocolite hémorragique, mais aussi le diabète et l’obésité auraient comme lien un déséquilibre de notre microbiote. 

Malheureusement nos intestins sont très souvent malmenés. La cause ? Une alimentation trop grasse, trop sucrée, trop industrialisée, la consommation d’alcool, de tabac, la sédentarité, le stress, la prise de médicament… Bref, beaucoup de paramètres qui peuvent malheureusement amener à une dysbiose : c’est à dire à une perturbation de l’équilibre de notre microbiote. 

Heureusement, une hygiène de vie saine permet de prendre soin de vos intestins :  

1.   On bannit les aliments ultra-transformés : bye bye les pizzas surgelées, les gâteaux emballés et les salades préparées ! Préférez les produits bruts, et réalisez vous même vos petits plaisirs alimentaires : vous éviterez les conservateurs, les sucres raffinés, et les graisses saturées de mauvaises qualités !

2.   On consomme des produits fermentés : lait / yaourt fermenté (kéfir), fromage, pain au levain, choucroute, kombucha… Ces aliments sont fermentés et donc produisent des probiotiques naturels. 

3.   On mise tout sur les fibres ! En consommant plus de fruits et de légumes (de saison bien sûr) issue de l’agriculture biologique si possible. Mais aussi en privilégiant les féculents dit « complets » (riz et pâtes complètes) et des légumineuses (pois chiche, lentilles…) Ces aliments sont riches en fibres, et ce sont ces composés qui vont nourrir notre microbiote. On appelle les fibres des « pré biotiques ». 

4.   On supprime les sodas, qu’ils soient light ou non : une alimentation trop riche en saccharose ou en édulcorant peut conduire à une perturbation de notre microbiote. 

5.   On gère son stress : exercice de respiration, méditation… Le stress serait une des causes principales de la porosité intestinale, et donc engendrait de nombreux troubles du transit ! Alors entre deux réunions, on prend 5-10 minutes où on souffle un coup.  

6.   On bouge ! Minimum 30 minutes par jour. En effet plusieurs études ont permis de mettre en lumière le fait que la pratique d’un sport permettait d’améliorer considérablement la composition de notre flore intestinale de manière favorable.

Unknown-1.jpeg

Ambre, c’est aussi notre star du ski nautique !

DIJO.