Les probiotiques c'est quoi ?

Les probiotiques sont ces bonnes bactéries qui viennent optimiser le fonctionnement des intestins. Ils s'intègrent naturellement à la flore déjà présente et la renforcent.

Une cure de probiotiques agit de manière ciblée sur les intestins et entraîne des effets positifs sur tout le corps :

- UNE MEILLEURE DIGESTION : les probiotiques agissent au niveau du système digestif et permettent d’améliorer la digestion, de réguler le transit intestinal, et d’éviter les inconforts digestifs comme la diarrhée ou la constipation.

- BOOSTER SON SYSTÈME IMMUNITAIRE :  80% des cellules immunitaires sont dans notre intestin. Prendre soin de son système digestif, c’est renforcer son système immunitaire. Les probiotiques vont stimuler et renforcer les cellules immunitaires naturelles de l’intestin.

- LUTTER CONTRE LES MAUVAISES BACTÉRIES : lorsque notre flore est déséquilibrée, notre capacité à nous défendre contre les mauvaises bactéries est affectée. Les bonnes bactéries exercent un rôle compétitif vis-à-vis des bactéries responsables de maladies. Ces bonnes bactéries occupent des sites qui, en leur absences, seraient occupé par des mauvaise bactéries. Les probiotiques empêchent ainsi aux mauvaises bactéries de se développer.

- UNE JOLIE PEAU : un déséquilibre de la flore intestinale peut entraîner la perméabilité intestinale qui, à son tour, peut causer une augmentation de l’inflammation, du stress, conséquences on se mets à avoir des boutons, notre teint est gris ... Il s'agit de la théorie « gut-brain-skin » (intestin-cerveau-peau)

- RÉGULER SON POIDS : les probiotiques stabilisent l’équilibre des bactéries intestinales et ralentissent le processus de stockage des graisses. Leurs actions dans l’organisme réduisent l’adiposité tout en maintenant une réelle capacité à favoriser la perte de poids à long terme.

- AVOIR LE MORAL : la composition de notre microbiote intestinal influence le comportement émotionnel. Si le ventre ne va pas bien, le cerveau vire au blues, ou du moins est plus sensible au stress ou à la dépression. Plus de 200 millions de neurones sont connectés à notre intestin, soit autant de neurones que dans notre cerveau ! On a longtemps pensé que c’était surtout le cerveau qui « parlait » à l’intestin. On commence à comprendre que l’intestin parle tout autant au cerveau.

- DÉSAGRÉGER LES TOXINES : la flore intestinale préserve l’intégrité de la paroi intestinale qui absorbe les toxines et favorise le passage des « bons » nutriments dans l’organisme. Quand l’équilibre de la flore intestinale est altéré, les bactéries jouent moins bien leur rôle de barrière contre ces toxines qui, au lieu d’être évacuées dans les selles, pénètrent alors dans l’organisme, provoquant une réaction inflammatoire, à l’origine de nombreux maux : cutanés, digestifs...

DIJO.