Comment rattraper les excès de la veille ?

Comment rattraper les excès de la veille ? | DIJO l'expert du ventre, de la digestion et des probiotiques

Soirée bien arrosée, burger/frites, tacos, gâteau... Après s’être fait plaisir, on pense avoir les bons réflexes pour “compenser” les excès de la veille. Faisons un focus sur les choses à éviter à tout prix.


# CULPABILISER. Vous avez passé un bon moment ? Vous avez apprécié la nourriture et les boissons ? C’est tout ce qu’il faut retenir ! Culpabiliser ne sert à rien, si ce n’est vous gâcher le plaisir de ce souvenir. Alors on prend du recul, et on relativise. 

Retenez que l’équilibre alimentaire se fait sur une semaine entière et non sur une journée et encore moins sur un repas. Tout le monde a le droit de se faire plaisir de temps à autre, alors on déstresse !


# SAUTER UN REPAS. Souvent après un excès, on peut avoir le réflexe de sauter un repas pour compenser l’excès de la veille. Mais c’est une erreur ! Excès alimentaire ou non, si la sensation de faim est présente c’est que le corps s’attend à recevoir de l’énergie. En sautant un repas, vous n’allez réussir qu’à vous frustrer et manger bien plus que nécessaire le repas suivant, ce qui serait contre-productif. Attention, il est essentiel d’écouter son corps. Autrement dit, si la sensation de faim n’est pas là, on ne se force pas non plus à manger. Faites confiance à votre corps, il sait ce dont il a besoin. 


# OUBLIER DE S’HYDRATER. L’eau est un allié précieux après un excès alimentaire et encore plus après un excès d’alcool. Elle vous permettra d’éliminer les toxines et les déchets de votre organisme, notamment en aidant le foie à se détoxifier. En plus de l’eau, vous pouvez vous tourner vers les boissons diurétiques comme les bouillons, les soupes, les jus de légumes, les infusions, thé vert, jus de citron… Toutes favorisent la digestion et l’élimination des toxines.


# RESTER SUR SON CANAPÉ. Le mieux après un excès alimentaire est d’équilibrer la balance “Apports énergétiques / Dépenses énergétiques”. Toute activité, que ce soit une promenade digestive ou une séance de yoga, sera bénéfique. En revanche, pour les plus courageux qui miseraient sur un footing ou une séance de musculation, on fera d’autant plus attention à son hydratation car l’alcool de la veille aura déjà fortement déshydraté l’organisme.

Attention cependant, il est déconseillé de faire un effort directement après le repas, car cela peut provoquer des nausées et des ballonnements. Mieux vaut patienter minimum une heure et demie, voire deux heures, après le repas avant de se dépenser.


# SUCCOMBER À DES FRINGALES. Souvent, après un excès de gras, de sucre, notre corps en redemande, car ce sont des aliments palatables, c’est-à-dire qu’ils activent dans le cerveau le circuit de récompense. Le meilleur moyen de ne pas succomber à ces fringales est de ne pas trop y résister mais de simplement les remettre à plus tard. En effet, une étude récente a montré que si les envies de grignotage sont reportées assez longtemps, vous finirez par ne plus en avoir envie.

Pour faire simple, si vous avez envie d’une sucrerie, décalez-la en vous disant que vous y aurez droit après avoir fini votre tâche en cours. Passez ce temps, votre cerveau sera passé à autre chose et vous aurez oublié cette fringale !

 

# SE DIRE “FOUTU POUR FOUTU”. Cette expression résonne bien souvent dans nos têtes après un excès. Alors que de miser sur un repas équilibré dès le lendemain est de loin la meilleure solution pour se sentir bien dans son corps et dans sa tête ! 

  

ON RÉSUME LES CLÉS POUR SE SENTIR BIEN LE LENDEMAIN  

> Hydratez-vous : tout au long de la journée on veille à boire suffisamment pour drainer son organisme, en évitant les boissons gazeuses et/ou sucrés qui provoquent des ballonnements.

> Bougez : la solution la plus difficile à mettre en place après un excès, mais sans doute celle qui vous donnera le plus de satisfaction !

> Evitez les grignotages : si vous avez une envie irrépressible de sucre qui ne passe pas, tournez-vous alors vers les sucres naturels comme un fruit qui, grâce à ses fibres, vous rassasiera jusqu’au prochain repas.

> Misez sur un repas équilibré facile à digérer. On agrémente son assiette à moitié de légumes, car ils sont alcalinisants et vont venir tamponner l’acidité générée par les excès, notamment l’alcool. Pour ce qui est des féculents, les pommes de terre ont, elles aussi, un fort pouvoir d'alcalinisation. Concernant les protéines, préférez du poisson ou une viande blanche, plus digeste que les viandes rouges. 

 

TIPS bonus : après un excès alimentaire, ou en cas de digestion laborieuse, nous vous conseillons Digestion Facile. Cette association de 5 composés sélectionnés pour leurs effets bénéfiques sur le confort digestif, vous permettra de digérer plus facilement certains aliments, de réduire les ballonnements et les lourdeurs digestives, ainsi que la fatigue post-prandiale.

 

Sources :

[1] Kenefick RW, Cheuvront SN. Hydration for recreational sport and physical activity. Nutr Rev. 2012 Nov;70 Suppl 2:S137-42. doi: 10.1111/j.1753-4887.2012.00523.x. PMID: 23121349.

[2] Mead NL, Patrick VM. The taming of desire: Unspecific postponement reduces desire for and consumption of postponed temptations. J Pers Soc Psychol. 2016 Jan;110(1):20-35. doi: 10.1037/a0039946. PMID: 26727664.

[3] Irwin C, Leveritt M, Shum D, Desbrow B. The effects of dehydration, moderate alcohol consumption, and rehydration on cognitive functions. Alcohol. 2013 May;47(3):203-13. doi: 10.1016/j.alcohol.2012.12.016. Epub 2013 Jan 23. PMID: 23352231.