Difficultés à atteindre vos objectifs ? La porosité intestinale vous ralentit sûrement.

Difficultés à atteindre vos objectifs : la porosité intestinale vous ralentit sûrement | DIJO l'expert du ventre, de la digestion et des probiotiques

Vous avez tout essayé pour vous débarrasser des ballonnements qui vous incommodent ? Aucune solution n’a permis de résoudre vos problèmes de constipation ? Vous avez essayé toutes les méthodes possibles et inimaginables pour perdre du poids, sans succès ? 

Si vous vous reconnaissez dans l’une ou plusieurs de ces situations, le problème ne vient sûrement pas de vous, mais de vos intestins. Et si on parle beaucoup du microbiote intestinal, et d’à quel point il est essentiel de le préserver, ce n’est pas cette raison qui sera principalement abordée aujourd’hui. En effet, rétablir l’intégrité de son microbiote, c’est primordial si on veut retrouver confort intestinal et bien-être général. Mais si l’environnement dans lequel siègent les bactéries n’est pas sain, elles ne pourront jamais prodiguer tous leurs bénéfices efficacement. L’intégrité de votre paroi intestinale est sûrement la raison pour laquelle vous avez du mal à atteindre vos objectifs de bien-être, alors essayons d’y voir plus clair. 


Comment la paroi intestinale peut-elle entraver votre quête de bien-être ?

Il faut savoir que la paroi intestinale est en réalité une barrière. Elle est censée assurer un lien mesuré entre le monde extérieur et l’environnement intérieur de votre organisme. Sa fonction principale : garantir un isolement approprié du contenu indésirable du bol alimentaire, tout en maintenant les capacités d’absorption des nutriments. Car oui, nos intestins sont confrontés à tout type de molécules néfastes : toxines, molécules pro-inflammatoires, pathogènes… Mais ils savent se défendre. En effet, les pores qu’on trouve tout le long de cet organe sont d’une taille telle qu’ils ne laissent pas passer ces molécules néfastes, trop imposantes. Mais ils sont tout de même assez grands pour laisser passer les nutriments, des molécules bien plus petites, pour les faire ensuite transiter dans tout l’organisme grâce à la circulation sanguine.

Cependant, nombreux sont les facteurs de risque qui viennent impacter la configuration de la paroi intestinale. Alcool, stress, infections, sous/malnutrition, déficit immunitaire, traitements, dysbiose… Ils participent tous au relâchement des pores qui se feront plus larges, laissant alors les toxines voyager librement dans votre corps. Ce phénomène a un nom, il s’agit de la porosité intestinale, ou hyperperméabilité intestinale, on le caractérise souvent comme le “syndrome de l’intestin qui fuit”.


En quoi est-ce un frein pour moi ?

On a beau essayer de préserver une population microbienne variée au sein de nos intestins, nos bactéries ne pourront bien travailler que dans un environnement sain. C’est souvent la raison pour laquelle certaines personnes ne voient pas d’amélioration sur leurs troubles digestifs après une cure de probiotiques. Paroi intestinale et microbiote vont de pair, et si on veut maximiser son bien-être sur la durée, il est primordial de les préserver individuellement pour qu’ils fonctionnent correctement ensemble.

Pour les personnes qui souhaitent perdre du poids, il est également judicieux de s’assurer de la santé de sa barrière intestinale. En effet, la porosité intestinale induit bien souvent une dysbiose, or un déséquilibre microbien est délétère pour le traitement et l’assimilation des nutriments. Ce facteur perturbe le métabolisme des macronutriments et conduit aux carences alimentaires. Mais en accumulant les toxines, on freine d’autant plus la perte de poids, car cela induit une surcharge du foie et des autres organes émonctoires. Ils fonctionnent mal, nous ralentissent et nous fatiguent, deux facteurs néfastes à la motivation, nécessaire à une perte de poids durable. Ils dégradent également nos capacités de digestion, et là, c’est le cercle vicieux.


Comment y remédier ?

Malheureusement, il est très compliqué de vérifier que vous êtes bien sujet à la porosité intestinale. Mais comme nous sommes tous confrontés aux facteurs de risque, nous sommes tous fragilisés, et ne voir aucune amélioration de son état en multipliant les solutions est un signe majeur.

Pour améliorer la situation :

  • Renforcer sa paroi intestinale, en lui donnant sa nourriture préférée : la glutamine ! Cet acide aminé est le carburant préférentiel des acteurs de notre barrière intestinale. Si l’alimentation en apporte une partie, la supplémentation reste la solution la plus simple et la plus efficace. En effet, les études ont montré qu’un gramme de glutamine par jour permettait de restaurer la paroi intestinale. Dijo a créé sa cure de Glutamine concentrant 3 g par prise, pour s’assurer de son efficacité et rétablir au mieux les parois les plus endommagées. 
  • Compléter avec une cure de probiotiques pour des intestins en béton ! L’indispensable probiotiques concentre 8 souches et 28 milliards d’UFC par prise pour favoriser une meilleure digestion, un système immunitaire robuste, une régulation du poids aisée, un moral amélioré et une peau plus nette.

Pour en savoir plus, vous pouvez également consulter nos articles “La porosité intestinale, c’est quoi ?” et “La paroi intestinale : un rempart essentiel à préserver”.


Sources :

[1] Fukui H. (2016). Increased Intestinal Permeability and Decreased Barrier Function: Does It Really Influence the Risk of Inflammation?. Inflammatory intestinal diseases, 1(3), 135–145. https://doi.org/10.1159/000447252

[2] Fink M. P. (2003). Intestinal epithelial hyperpermeability: update on the pathogenesis of gut mucosal barrier dysfunction in critical illness. Current opinion in critical care, 9(2), 143–151. https://doi.org/10.1097/00075198-200304000-00011

[3] Li, M., Oshima, T., Ito, C., Yamada, M., Tomita, T., Fukui, H., & Miwa, H. (2021). Glutamine Blocks Interleukin-13-Induced Intestinal Epithelial Barrier Dysfunction. Digestion, 102(2), 170–179. https://doi.org/10.1159/000502953

[4] Maldonado Galdeano, C., Cazorla, S. I., Lemme Dumit, J. M., Vélez, E., & Perdigón, G. (2019). Beneficial Effects of Probiotic Consumption on the Immune System. Annals of nutrition & metabolism, 74(2), 115–124. https://doi.org/10.1159/000496426