LE GUIDE ULTIME ANTI-FATIGUE CHRONIQUE

Faire face à la fatigue chronique | DIJO l'expert du ventre, de la digestion et des probiotiques

Nous connaissons tous ces périodes où nous sommes fatigués de manière trop récurrente. Pour certains, c’est à l’entrée en hiver, pour d’autres en période de stress, et pour les plus malchanceux, c’est tout le temps.

On a tendance à croire que c’est lié au sommeil uniquement. Mais en réalité les causes peuvent être diverses, et parfois insoupçonnées.


Quelles sont les causes les plus fréquentes de la fatigue chronique ?

En dehors des pathologies, qu’elles soient aiguës ou chroniques, les causes sont nombreuses. La première à laquelle on pense, c’est le manque de sommeil. Il concerne effectivement une grande partie de la population, puisque selon un dossier de l’Inserm publié en 2017, les Français dorment en moyenne 1h30 de moins qu’il y a 50 ans. Mais si vous considérez que votre temps de sommeil est suffisant (il est censé se situer entre 7 et 9 heures pour les adultes), c’est sûrement que la qualité de celui-ci n’est pas optimale. 

Plusieurs raisons à cela : 

  • les troubles du sommeil : toujours selon l’Inserm, 1 Français sur 3 souffre de l’un de ces troubles (apnées, paralysie, insomnies, somnambulisme, etc)
  • le rythme et les activités de la journée
  • l’environnement dans lequel on dort.

Mais le sommeil n’est pas le seul facteur qui influence l’état de fatigue tout au long de la journée. En effet, une alimentation déséquilibrée peut en être la cause. Un apport trop faible en glucides, par exemple, peut occasionner un manque d’énergie. Mais cela peut aussi venir d’un problème de fond : une ou plusieurs carences.

Autre facteur très important : un foie surmené. Celui-ci garantit l’élimination des toxines de notre organisme, mais quand ses fonctions sont surexploitées, ses performances ne sont plus optimales. Il en résulte une fatigue chronique, et des coups de fatigue post-prandiale récurrents. 


Pour y faire face, on vous donne 3 façons de lutter contre la fatigue chronique !

#1 - Soigner la qualité de son sommeil.

Afin de garantir un sommeil réparateur, quelques astuces existent. En voici quelques-unes pour faciliter l’endormissement :

  • Ne pas dîner trop tard : il est préférable de ne pas se coucher en pleine digestion pour ne pas troubler le sommeil.
  • Se détacher des écrans deux heures avant d’aller se coucher, et ne pas s’endormir devant la télévision.
  • Se coucher en pleine conscience, c’est-à-dire accorder de l’importance et être attentif au moment où l’on va dormir. Établir un rituel au moment du coucher peut aider.

Il existe également quelques astuces pour bénéficier d’un sommeil plus réparateur :

  • Dormir dans l’obscurité la plus totale.
  • Maintenir une température fraîche dans la pièce.
  • Limiter au maximum les nuisances sonores.

#2 - Adopter des habitudes alimentaires favorisant l’endormissement le soir, mais pas la journée !

L’une des premières choses à laquelle on pense dans ce cas-là, c’est la caféine. Il est préférable d’arrêter de boire du café et du thé dès la fin d’après-midi.

Outre les recommandations alimentaires usuelles, il est important de maintenir un apport suffisant en glucides, surtout complexes, carburant de notre organisme. Consommer des glucides simples en trop grande quantité aura l’effet inverse : ils donneront un regain d’énergie pendant une courte période, mais une hypoglycémie réactionnelle et donc de la fatigue suivront inévitablement.

Il peut être judicieux d’effectuer un bilan sanguin des taux en micronutriments, car certaines carences entraînent des fatigues excessives, notamment en vitamines B9, B12, C, le fer, et le magnésium.

Enfin, les gros repas riches et gras entraînent bien souvent des fatigues post-prandiales de par les difficultés qu’aura l’organisme à les digérer. Il est donc préférable de se cantonner à un repas aux apports en macronutriments équilibrés, composés d’aliments faciles à digérer. Résister à la sieste de l’après-midi facilitera l’endormissement le soir.  


#3 - Envisager une détox à chaque changement de saison.

Comme dit précédemment, la fatigue chronique peut venir d’un foie sursollicité, qui peine à maintenir ses fonctions. On ne s’en rend souvent pas compte, c’est pourquoi il est utile d’effectuer une petite détox à chaque changement de saison. 

Pour cela, on limite alcool, produits sucrés et charcuteries, on peut se tourner vers des aliments drainants comme le thé vert, et d’autres détoxifiants. Pour plus d’informations sur le sujet, vous pouvez vous tourner vers l’article “Close-up sur le foie” qui détaille le fonctionnement d’une détox.


Chez Dijo, on vous accompagne dans votre détox avec la Routine Super Détox composée de 3 produits permettant un nettoyage complet de l’organisme. La cure se déroule en deux étapes : on élimine les toxines de l’organisme en associant Détox foie et Équilibre acido-basique, ensuite, on renforce les intestins grâce à l’Indispensable probiotiques. 


Sources :

[1] Sommeil ⋅ Inserm, La science pour la santé. (2017). Consulté le 17 Novembre 2021, sur https://www.inserm.fr/dossier/sommeil/