LES DO/DON'T POUR DIRE ADIEU AUX BALLONNEMENTS CET ÉTÉ

LES DO/DON'T POUR DIRE ADIEU AUX BALLONNEMENTS CET ÉTÉ | DIJO l'expert du ventre, de la digestion et des probiotiques

À QUOI CORRESPONDENT LES BALLONNEMENTS ?

Les ballonnements correspondent à des douleurs et/ou des gonflements au niveau du ventre, et sont la conséquence d’une accumulation de gaz dans le système digestif. L’accumulation peut se situer au niveau de l’estomac, de l’intestin grêle ou du côlon. Ils s’accompagnent généralement d’éructations (des rots, dit plus joliment), d'émission de gaz, etc. Voyons ensemble les DO et les DON’T pour dire adieu à ce désagrément cet été et être mieux dans ses baskets.


DON’T

# CONSOMMER DES BOISSONS GAZEUSES, comme les sodas et certains alcools, consommés en quantité pendant l’été ! En effet, les petites bulles, ce sont du gaz, qui se retrouve emprisonné dans votre ventre une fois avalé. Ce n’est donc pas étonnant de voir son ventre gonfler par la suite.

# TOUT MISER SUR LES CRUDITÉS. L’été, on a souvent envie de fraîcheur et de légèreté, ce n’est donc pas étonnant qu’on se jette sur les crudités. Malheureusement, trop de crudités peut créer des ballonnements, surtout si on ne les mâche pas longuement. En effet, les légumes crus sont très riches en fibres, ce qui peut rendre la digestion laborieuse, engendrer un peu trop de fermentation et créer ces abominables ballonnements.

Alors préférez associer vos crudités à quelques légumes cuits afin d’éviter les ballonnements. 

# BOIRE TROP D’EAU PENDANT LES REPAS. Certes, l’été il fait chaud et il faut augmenter sa consommation quotidienne d’eau. Mais préférez boire de manière étalée sur la journée, plutôt qu’un demi-litre lors d’un repas. Cela risquerait de noyer vos aliments et d’empêcher l’accès aux enzymes digestives qui dégradent vos aliments.

# MANGER DES FRUITS APRÈS LE REPAS ! Très prisés en été également, on les privilégie plutôt en dehors des repas, en collation, car les fruits se digèrent très rapidement (environ 30 minutes) contrairement à la viande et aux féculents qui ont besoin de plus de temps. Or, s’ils sont consommés après un repas, ils vont stagner dans l’estomac, commencer à fermenter et créer des ballonnements.

# SE BAIGNER TROP RAPIDEMENT APRÈS AVOIR MANGER. Enfants, nos mamans nous le disaient toujours… Pas de baignade juste après le déjeuner ! La principale raison avancée est le risque d’hydrocution, causée par un choc thermique entre la température basse de l’eau et la température du corps augmentée par le processus de digestion. Même si ce cas reste le risque le plus sérieux, il n’est pas étonnant de ressentir des ballonnements en se baignant trop rapidement après un repas, car la différence de température peut troubler le processus de digestion.

 

DO 

# FAIRE UNE MARCHE DIGESTIVE. On a souvent envie d’une petite sieste après le repas. Malheureusement, en position allongée, le processus de digestion est ralenti ce qui crée de l’inconfort, des ballonnements et de la somnolence.

Le soleil est de retour, donc plus d’excuses ! En été, le beau temps peut vous motiver à faire une marche digestive, d’autant plus qu’on a davantage le temps, surtout en vacances. L’activité physique a un vrai rôle dans la stimulation de la digestion et l’avancement du bol alimentaire.

# PRIVILÉGIER LES ÉPICES CARMINATIVES (qui absorbent les gaz) comme le cumin, le fenouil, l’anis, l’estragon, le carvi, le basilic, la cardamome… Idéales pour assaisonner vos plats ! N’hésitez pas à en ajouter dans les vinaigrettes de vos salades tout l’été !

# RENFORCER SON MICROBIOTE INTESTINAL. Pour cela, consommer des aliments riches en probiotiques, comme les pickles qui sont lactofermentés et donc parfaits à ajouter dans vos plats. On peut miser également sur les boissons fermentées comme le kéfir et le kombucha, idéales pour l’apéro ! Les traditionnels produits laitiers en contiennent également une bonne quantité.

# PRÊTER ATTENTION À SON ÉQUILIBRE ACIDO-BASIQUE en mangeant des aliments basifiants (fruits, légumes, oléagineux, thé, épices, herbes, ail, oignons, aliments riches en potassium, etc). En effet, de nombreux facteurs de risque de notre environnement viennent augmenter l’acidité de notre organisme. Ce phénomène favorise la prolifération de mauvaises bactéries et augmente la formation de gaz.

# ADOPTER LA PHYTOTHÉRAPIE : plusieurs plantes ont des actions bénéfiques sur le fonctionnement du système digestif. Consommer après le repas une tisane d’anis-vert, de thym, de mélisse, de menthe poivrée ou de romarin est une très bonne astuce anti-ballonnements. Pour vous rafraîchir en été, rien de plus agréable que la version glacée ! 



TIPS BONUS : après un excès alimentaire, ou en cas de digestion laborieuse, nous vous conseillons Digestion Facile. Cette association de 5 composés sélectionnés pour leurs effets bénéfiques sur le confort digestif, vous permettra de digérer plus facilement, de réduire les ballonnements et les lourdeurs digestives, ainsi que la fatigue post-prandiale.