Un problème de livraison ? Une question sur un produit ou une routine ? Un conseil ? 

Vous êtes au bon endroit, nous répondons à toutes vos questions ici :) 

PROBLÈMES DE LIVRAISON

Une fois que votre commande quitte notre entrepôt, il est sous la responsabilité du transporteur. Malheureusement il peut arriver que votre colis soit volé ou perdu. Nous sommes vraiment désolés pour ce problème indépendant de notre volonté !

Que faire ?
Vérifiez bien auprès de votre gardien ou de vos voisins que personne d'autre n'ait reçu votre colis à votre place. Nous vous invitons à contacter directement notre logisticien qui s'occupera d'ouvrir une enquête afin de débloquer votre colis ou de vous renvoyer un nouveau colis : sav@sympl.fr

Il est inutile de nous contacter en parallèle, seul Sympl est en mesure de rentrer en contact avec le transporteur et de solutionner le problème.

Une fois que votre commande quitte notre entrepôt, il est sous la responsabilité du transporteur. Malheureusement il peut arriver que votre colis soit en transit pendant une durée anormalement longue. Nous sommes vraiment désolés pour ce problème indépendant de notre volonté !

Que faire ?
Nous vous invitons à contacter directement notre logisticien qui s'occupera d'ouvrir une enquête afin de débloquer votre colis ou de vous renvoyer un nouveau colis : sav@sympl.fr

Il est inutile de nous contacter en parallèle, seul Sympl est en mesure de rentrer en contact avec le transporteur et de solutionner le problème.

Une fois que votre commande quitte notre entrepôt, il est sous la responsabilité du transporteur. Malheureusement il peut arriver que votre colis soit retourné à l'expéditeur suite à un problème de livraison.

Que faire ?
Si votre suivi indique que votre colis est en "retour expéditeur", nous vous invitons à nous contacter pour pouvoir vous renvoyer votre commande à hello@dijo.fr. Pensez à bien vérifier vos coordonnées de livraison :)

VOTRE COMMANDE

Une fois votre commande passée, vous ne pourrez plus changer d'adresse. Toutefois si vous vous en apercevez juste après votre commande, vous pouvez nous contacter à hello@dijo.fr. Nous ferons notre possible pour effectuer ce changement mais cela dépendra du stade de traitement de votre commande. Nous ne pouvons vous apporter aucune garantie. Nous ne pourrons en aucun cas vous rembourser ou vous renvoyer une nouvelle commande si vous vous êtes trompés d'adresse.

Si vous ne recevez pas de confirmation de commande, vérifiez dans vos différentes boîtes email, spams et votre courrier pêle-mêle. Un email de confirmation est envoyé pour chaque commande.

CONSEILS UTILISATION

On vous explique tout ici

Nous avons établi plusieurs étapes dans la prise des produits qui composent chaque Routine DIJO afin d'optimiser les bienfaits. On vous explique tout ici

En prévention : Pour être en forme toute l’année, nous vous recommandons de faire une cure à chaque changement de saison afin d’optimiser le fonctionnement de votre microbiote intestinal, fragilisé par notre mode de vie moderne (alimentation transformée, antibiotiques, stress…).

Avant et pendant un voyage : Les changements d’alimentation et d’environnement vécus lors d’un voyage peuvent provoquer des désordres intestinaux. Les probiotiques vont permettre à votre microbiote de mieux supporter ces perturbations et d’éviter les troubles digestifs et de transit.

Après la prise d’antibiotiques : Les antibiotiques tuent toutes les bactéries, dont celles nécessaires au bon fonctionnement de votre intestin. Après la prise d’antibiotiques, votre microbiote est appauvri et votre système immunitaire fragilisé. Il est important de réintroduire les bonnes bactéries permettant à votre intestin de remplir ses missions.

En cas d’intolérances alimentaires : Les probiotiques permettent de réduire la sensibilité des intestins, au gluten ou au lactose par exemple et donc de faciliter leur digestion.

Syndrome de l’intestin irritable : Les probiotiques aident à réguler la digestion et réduisent les symptômes de l’intestin irritable (ballonnements, désordres intestinaux…)

Sous forme de gélule, les probiotiques sont plus efficaces car la gélule multiplie les chances que les bactéries arrivent vivantes dans l’intestin. En effet, au cours de leur trajet dans le système digestif certains micro-organismes ne survivent pas, notamment à cause de l’acidité. La gélule permet de les protéger de l’acidité. Si vous ne supportez pas la gélule, vous pouvez l’ouvrir et mangez vos probiotiques avec un yaourt ou une compote par exemple. 

Il est recommandé de conserver les probiotiques au réfrigérateur. Cependant, nos probiotiques étant lyophilisés et livrés très peu de temps après leur production, ils se conservent très bien à une température inférieure à 25°C. Si vous prenez votre cure dans les 6 mois qui suivent votre commande, vous pouvez les conserver hors du réfrigérateur. Si vous ne prenez pas votre cure tout de suite, nous préconisons de les conserver au réfrigérateur. 

Il n’y a aucune contre-indication, il est même recommandé aux femmes enceinte et allaitant de faire une cure de probiotiques. Cependant, si vous êtes atteint d’une maladie chronique, nous vous recommandons de demander l’avis de votre médecin traitant.

BESOIN D'UN CONSEIL PERSONNALISÉ

L'équipe DIJO essaye de vous accompagner au mieux au travers nos différents articles de blog et notre page instagram en traitant tous les sujets relatifs au ventre. Toutefois, nous ne donnons pas de consultation médicale en ligne ou par email. Si vous avez une pathologie, des maux chroniques ou si vous êtes sous traitement, nous vous invitons à demander l'avis d'un expert santé. Vous cherchez un médecin spécialisé pour votre pathologie, trouvez-le directement sur Mapatho (https://www.mapatho.com/)

Nous avons élaboré 4 routines pour vous apporter la meilleure solution en fonction de vos besoins.

Nos conseils pour diminuer les ballonnements ici

Retrouvez tous nos conseils ici

Comment s'en sortir, quelles solutions existe-t-il ? On vous explique tout ici

L'endométriose et les troubles digestifs sont directement liés. On vous explique tout ici

INFORMATIONS PRODUITS

Retrouvez notre charte qualité ici

Non, il n’y a aucune trace de lactose dans nos probiotiques. Les lactobacilles (bactéries du genre lactobicillus) et les bifidobactéries (bactéries du genre bifidobactérium) sont des bactéries dites lactiques. Les bactéries lactiques réalisent la fermentation lactique, c'est-à-dire une réaction de transformation du lactose en acide lactique. Ces bactéries participent notamment à la digestion du lactose.

Nos gélules sont 100% végétales et gastro-résistantes pour optimiser leur délivrance dans les intestins. 

Notre cure étant composée à 100%de probiotiques, elle ne peut pas être certifiée "bio". En matière de vivant, on peut seulement qualifier de bio les organismes génétiquement modifiés. Les espèces présentes dans notre formule étant naturelles, aucune certification ne les protège.

Les souches représentent le nombre d’espèces de bactéries présentes dans nos gélules. Plus elles sont nombreuses, plus on optimise l’efficacité de notre cure ! Et les UFC (Unité Formant Colonie)correspond à la concentration de bactéries à l’intérieur d’une gélule. IL est essentiel d’avoir une concentration importante pour garantir la qualité de nos cures de probiotiques.

Les prébiotiques sont les fibres végétales qui nourrissent les bonnes bactéries et leur permettent de se multiplier. Pour optimiser les bienfaits d’une cure de probiotiques, un apport en prébiotiques est indispensable. Pour cela, adoptez une alimentation équilibrée (légumes, fruits , céréales complètes...) qui vous apportera les fibres nécessaires au bon fonctionnement de votre flore intestinale. 

LE DICTIONNAIRE DU VENTRE

Caractéristique clé de l’estomac : elle est même un acteur majeur du processus de digestion. Pour faciliter la digestion, la muqueuse de l’estomac sécrète des sucs gastriques, autrement dit des acides. Ils contiennent principalement :

- de l’acide gastrique, qui permet de réduire la taille des aliments

- de la lipase gastrique, qui réduit les triglycérides

- de la pepsine, une enzyme capable de dégrader les protéines

- de l’acide chlorhydrique, capable de tuer les bactéries des aliments

- du facteur intrinsèque, qui permet l’absorption de la vitamine B12.

Ce sont tout simplement « les bonnes bactéries » qui colonisent nos intestins sans apporter de troubles ou de dysfonctionnements à ces derniers. Elles sont donc non pathogènes et vivent en symbiose avec les autres milliards de microorganismes qui peuplent nos intestins.

Impression de gonflement au niveau du ventre causée par une accumulation de gaz dans l’intestin. Ces gaz intestinaux peuvent résulter d’un excès d’air ingéré en mangeant, parlant, fumant (aérophagie) ou renfermé dans certains aliments (soda, certains légumes…), ainsi que d’une fermentation bactérienne trop importante lors de la digestion.

Pathologie assez courante due à un champignon, le Candida albicans,. Les candidoses sont souvent un signe de faiblesse de l'organisme, soit passagère et locale, soit plus permanente et profonde dans les déficits immunitaires. Leur localisation digestive est une des plus connues. Au niveau de l'intestin grêle et du côlon, elles provoquent des troubles du transit, des douleurs et des gonflements de l'abdomen. Elles peuvent être dues à une maladie inflammatoire intestinale ou à un cancer.

Le côlon, ou gros intestin, constitue la dernière partie du tube digestif. Il achève la transformation des déchets issus des intestins en matières fécales, qui sont ensuite expulsées par le rectum situé à son extrémité.

La dysbiose est un déséquilibre de la biodiversité de notre flore intestinale qui se traduit bien souvent par :

- une baisse importante du nombre de bactéries présentes dans notre flore intestinale.

- une augmentation des mauvaises bactéries au détriment des bonnes bactéries.

- une flore intestinale naturellement pauvre en bonnes bactéries

Une enzyme est une protéine fabriquée par l'organisme, indispensable à l'activité biochimique cellulaire. Par exemple, les enzymes digestives permettent de déstructurer l'alimentation en nutriments assimilables par les cellules.

L'équilibre acido-basique représente le pH du sang du corps humain, situé normalement entre 7,2 et 7,3. Toutefois, l’équilibre de ce pH peut être impacté par notre alimentation mais aussi l'anxiété ou le stress. Le déséquilibre du PH de manière excessive, est source de dysfonctionnements de l'organisme.

Réaction du système immunitaire au niveau de la paroi intestinale. Elle est provoquée par une hyperactivité du système immunitaire. En fonction de son origine et de son évolution, elle est peut-être considérée comme :

- une inflammation aiguë des intestins, lorsqu’elle est soudaine et transitoire

- ou une maladie inflammatoire chronique des intestins (MICI), lorsque l’inflammation intestinale persiste.

Selon l’origine, la gravité et l’évolution de l’inflammation, celle-ci peut se manifester par différents symptômes tels que :

- des douleurs abdominales

- une sensation de pesanteur au niveau du ventre

- des troubles digestifs

- des diarrhées qui peuvent parfois être accompagnées de traces de sang

Nos intestins sont peuplés par des milliers de milliards de bactéries et 99% de ces bactéries vivent dans notre ventre, c’est ce qu’on appelle le microbiote intestinal ou flore intestinale. C’est comme un écosystème au sein duquel la biodiversité est très grande et importante pour l’équilibre global du microbiote. Toutes les espèces communiquent entre elles et y vivent en “symbiose”. Cette biodiversité a donc une réelle influence sur la santé de nos intestins ! Il a une importance dans la régulation de la santé intestinale, dans l'immunité et dans l'absorption de certains nutriments. Il est propre à chaque individu et se constitue dès la naissance. Sa composition va évoluer qualitativement et quantitativement pendant les premières années de vie en fonction du niveau d’hygiène, de l’environnement, des traitements médicamenteux et de la diversification alimentaire.

Le vagin (tout comme les intestins) est colonisé par des micro-organismes avec lesquels nous vivons en symbiose. C’est un écosystème composé, entre autres, de plus de 200 espèces bactériennes, prédominée par les lactobacilles qui acidifient le vagin. Sa composition et son pH varient au cours des années, et sont influencés par les gènes, l'origine ethnique, la grossesse, la ménopause ainsi que par des facteurs environnementaux et comportementaux (rapports sexuels, hygiène intime...). Le microbiote vaginal a plusieurs rôles, notamment ceux de défendre l'organisme contre les infections et de garantir un environnement favorable à la grossesse. Diverses maladies peuvent résulter d'un déséquilibre du microbiote vaginal (dysbiose) -infections vaginales, mycoses…- avec des signes caractéristiques : démangeaisons, irritations, perte et odeur anormales..


Tissu organique recouvrant la paroi interne des organes en contact avec le milieu extérieur. Elle facilite l'absorption totale des nutriments et aide à leur passage dans la circulation sanguine grâce aux nombreuses cellules qui la composent. Une bonne santé de cette muqueuse garantit donc une meilleure absorption des nutriments. C’est comme une barrière entre le milieu intérieur et l’environnement qui permet de filtrer les substances qui vont entrer dans l’organisme.

Ce sont des fibres alimentaires solubles qui vont résister à la digestion dans l’intestin grêle pour atteindre le côlon. Elles vont agir comme engrais en nourrissant les bactéries intestinales protectrices et favoriser ainsi préférentiellement leur croissance pour obtenir certains avantages comme une augmentation de l’absorption de minéraux ou une meilleure réponse immunitaire. Ainsi, les prébiotiques agissent en symbiose avec les probiotiques afin de rééquilibrer le microbiote intestinal. Composés de longues chaînes de sucres, on les trouve naturellement dans plusieurs fruits et légumes (ail, oignon, artichaut, asperge, banane, racine de chicorée…).

Notre muqueuse intestinale constitue une frontière entre le milieu intérieur de notre organisme et le monde extérieur : elle représente une véritable barrière et un filtre sélectif, en permettant l’absorption des nutriments apportés par l’alimentation (vitamines, minéraux, acides aminés, acides gras…) et en empêchant le passage des substances étrangères (molécules alimentaires insuffisamment digérées donc trop grosses, parasites, virus, bactéries, composés toxiques…). Cette barrière intestinale est constituée de cellules qui sont liées par des jonctions serrées pour ne rien laisser passer. Cependant, certains éléments cassent ces jonctions et ouvrent des pores entre les cellules qui laissent ainsi passer dans l'organisme ce qui ne devrait pas. L’intestin devient une véritable « passoire », c’est le phénomène de porosité intestinale ou d’hyperperméabilité intestinale, littéralement syndrome de l’intestin qui fuit.

Microorganismes vivants qui, lorsqu’ils sont administrés en quantités adéquates, produisent un bénéfice pour la santé de l’hôte. On les trouve sous forme de pilules, ou de sachets en poudre comme compléments alimentaires mais aussi dans certains aliments comme les les yaourts, la choucroute, les olives, les cornichons …

Aussi appelé RGO (reflux gastro œsophagien), il s’agit de la remontée d'une partie du contenu gastrique (aliments acides) dans l'œsophage. Différents symptômes permettent de reconnaître le reflux gastro-œsophagien. Par exemple :

- une sensation de brûlure derrière le sternum ou au niveau de l’estomac après un repas

- des régurgitations acides

- des suées et des toux nocturnes.

Aussi appelé Colopathie fonctionnelle ou Syndrome du côlon irritable est un trouble chronique affectant le gros intestin.

Il se caractérise par des douleurs abdominales, des ballonnements, des troubles du transit (diarrhée, constipation ou les deux). Les symptômes peuvent s'aggraver par moments et s'estomper. Le syndrome de l'intestin irritable touche plus les femmes que les hommes, ce qui pourrait être dû à des facteurs hormonaux.

Regroupe l'ensemble des processus et des mécanismes de défense mise en œuvre par un organisme pour lutter contre l'attaque d'éléments étrangers. Son rôle est de distinguer ce qui doit rentrer à l’intérieur de l’organisme et ce qui ne doit pas y entrer. Des intestins en bonne santé permettent de protéger des virus et des microbes, la paroi intestinale hébergeant 70 à 80% des cellules immunitaires de l’organisme

VOUS N'AVEZ PAS TROUVÉ VOTRE RÉPONSE AU SEIN DE NOTRE FAQ ?

La team DIJO est à votre écoute : hello@dijo.fr