5 CONSEILS ANTI-BALLONNEMENTS

dijo-conseils-anti-ballonnements | j'ai-des-gaz-mal-de-ventre-gaz-temps-de-digestion-microbiote-intestinal-microbiote-def-que-faire-mal-de-ventre-que-faire-mal-au-ventre-crampes-abdominales-problème-de-transit-digestion-difficile

Nombreuses sont les femmes qui connaissent cette sensation de ventre lourd, gonflé, qui finit même parfois par leur gâcher la vie lorsqu’elle est trop fréquente. Alors comment se débarrasser de ce fameux ventre de femme enceinte ?

Les ballonnements : qu’est-ce que c’est ?

On appelle “ballonnement abdominal” ou “aérogastrie” la présence excessive de gaz dans l’estomac qui provoque une augmentation du volume abdominal donnant une impression de ventre gonflé. Ces ballonnements se traduisent par des gaz, des douleurs abdominales et apparaissent souvent avec une sensation de pesanteur de l’estomac.

Quelle est la cause des ballonnements ?

Les ballonnements sont le résultat d’une digestion difficile qui entraîne un excès de gaz dans les intestins. Attention, la digestion peut-être difficile même après un repas sain, chacun a des sensibilités différentes. Il s’agit donc de comprendre quels aliments ou quelles associations alimentaires vos intestins ont du mal à digérer pour les limiter ou les supprimer.

Nos conseils pour réduire les ballonnements ?

#1 - MASTIQUER : la digestion commence dans la bouche avec la sécrétion de salive. La salive contient un enzyme, l’amylase salivaire, qui sert à découper en petits morceaux les molécules alimentaires. En mâchant correctement, l’estomac travaille moins, et la digestion sera plus facile. De plus, la mastication déclenche dans le cerveau la libération de l’histamine, un neurotransmetteur qui augmente la sensation de satiété. A retenir : votre repas doit durer au moins 20 minutes.

#2 - MANGER LES FRUITS EN DEHORS DES REPAS : la digestion du fruit est plus rapide que celle du bol alimentaire. Lorsque vous mangez un fruit en dessert, celui-ci se retrouve bloqué par le bol alimentaire entraînant ainsi la fermentation du fruit dans les intestins et donc des ballonnements. Prenez votre fruit en collation dans la journée, ou au moins 2h après votre repas.

#3 - FAIRE LES BONNES ASSOCIATIONS ALIMENTAIRES : les aliments n’ont pas la même composition et l’association de certains aliments entre eux rend la digestion plus difficile. La dissociation alimentaire permet d’alléger le système digestif. De manière très simple, il s’agit de na pas mélanger les protéines et les féculents dans votre assiette. Mangez des fibres (légumes et légumineuse) à tous les repas que vous associez soit avec des protéines soit avec des féculents.

#4 - LIMITER LES BOISSONS GAZEUSES : elles encombrent le tube digestif entraînant ainsi une distension des parois de l’intestin et de l’estomac et donc un gonflement.

#5 - EVITER LES CHEWING-GUMS : lorsque nous mastiquons un chewing-gum, nous ingérons de l’air dans le tube digestif pouvant conduire à de fréquents ballonnements.

La routine idéale pour aider à réduire les ballonnements ? 

Les ballonnements sont directement liés à la digestion et donc au bon fonctionnement de notre système digestif. L’équilibre digestif est néanmoins fragile, de multiples causes peuvent entraver le bon déroulement de la digestion et entrainer un déséquilibre du microbiote intestinal (mauvaises habitudes alimentaires, excès, mastication insuffisante, stress chronique…). Dans le processus de digestion, l’intestin et le foie ont un rôle essentiel.  Lorsque cet écosystème est perturbé, des troubles plus ou moins gênants apparaissent : ballonnements, gaz, ventre qui gargouille, nausées, lourdeurs digestives…La Routine Ventre léger associe la cure Détox foie et la cure L'Indispensable probiotiques pour dire adieu aux ballonnements et lourdeurs d'estomac !  Dans un 1er temps, le soutien du foie permet d’augmenter sa résistance aux excès de toxines et déchets à prendre en charge et de stimuler ses fonctions de détoxification.  Dans un second temps, les probiotiques participent à l’équilibre du microbiote intestinal et favorisent le bien être intestinal et digestif.