L'équilibre du microbiote : la nouvelle façon de maximiser ses performances sportives

L'équilibre du microbiote : la nouvelle façon de maximiser ses performances sportives

Chez les sportifs, on cherche souvent les meilleures méthodes et produits pour maximiser ses performances sportives. Entre les avis de chacun, les recherches internet et la promotion des marques, il est parfois compliqué de s’y retrouver.

Chez les sportifs, on cherche souvent les meilleures méthodes et produits pour maximiser ses performances sportives. Entre les avis de chacun, les recherches internet et la promotion des marques, il est parfois compliqué de s’y retrouver. La méthode qui restera sûrement la plus efficace, la moins coûteuse et la moins dangereuse, c’est de prendre soin de son corps selon les principes de l’alimentation et de l’hygiène de vie de base, mais le grand oublié, qui peut pourtant s’avérer d’une grande utilité, c’est le microbiote intestinal. 


Avec nos modes de vie actuels, nous sommes grandement exposés aux facteurs de risque de dysbiose : pour beaucoup, l’équilibre ne règne plus au sein du microbiote intestinal, et cela peut vous ralentir dans vos performances sportives ! En effet, de récentes études ont permis de montrer l’influence du microbiote sur les capacités du sportif, mais ce n’est pas tout. Il semblerait exister une relation symbiotique entre l’activité physique et la flore intestinale, puisque plusieurs études mettent en avant l’influence positive du sport sur l’équilibre du microbiote. On vous aide à y voir plus clair :


Comment un microbiote sain influence-t-il les performances sportives ?

L’équilibre du microbiote influence positivement le sportif selon de nombreux mécanismes :

  • il favorise un système de défenses immunitaires antioxydantes qui protège contre les dommages oxydatifs causés par l’effort et prévient les lésions tissulaires.
  • il favorise l’absorption des nutriments, permettant une bonne utilisation de ceux-ci. Une flore déséquilibrée lutte plus pour sa survie qu’elle ne s'attèle à l’extraction des nutriments. 
  • il réduit l’inflammation, qui est une nuisance pour le sportif. Entre autres, elle  réduit les capacités de récupération.
  • il maximise le morale, la force mentale et la motivation. Le microbiote a en effet beaucoup d’influence sur la santé mentale.
  • il favorise le confort intestinal, essentiel pour être en forme pendant l’activité physique.
  • il favorise un sommeil réparateur, essentiel pour une bonne récupération, grâce à une meilleure production de mélatonine, entre autres. Notre flore intestinale contrôle en effet l’activité de plusieurs hormones affectant la qualité du sommeil, comme le cortisol, la sérotonine et le GABA.
  • il induit une meilleure utilisation de l’eau, et donc une meilleure hydratation. En effet, un microbiote sain permet le maintien de l'intégrité de la muqueuse intestinale qui est essentielle à une bonne hydratation.
  • il augmente l’énergie, grâce à de multiples mécanismes (meilleure dégradation de l’acide lactique, augmentation des molécules d’ATP pourvoyeuses d’énergie, régulation du métabolisme, etc).

Comment l’activité physique favorise-t-elle une constitution saine et équilibrée du microbiote ?

Plusieurs études se sont attardées sur le sujet. Les résultats qui en ressortent semblent non seulement mettre en évidence des mécanismes induisant des changements dans la composition du microbiote, via la contraction musculaire et la consommation d’oxygène, mais également des différences de composition en fonction du type de sport.


Une étude irlandaise a par exemple trouvé une diminution des marqueurs d’inflammation et une augmentation de la diversité bactérienne chez des individus sains et actifs par rapport à des individus en surpoids.


De plus, une activité régulière et modérée semble plus efficace pour obtenir des résultats, par rapport à une activité ponctuelle et très intense/prolongée.



Alors pour rétablir votre microbiote intestinal et maximiser vos performances sportives, la solution la plus prometteuse reste sûrement la supplémentation en probiotiques, qui se doit d’être concentrée et diversifiée en termes de souches. Chez DIJO, on a créé une cure de probiotiques à haute concentration, en circuit court, pour préserver au maximum la qualité de nos produits. L’Indispensable probiotiques contient 28 milliards d’UFC et 8 souches pour faire le plein de bonnes bactéries, et booster ses performances, en plus de nombreux autres bénéfices.


Sources :


[1] Petersen, L. M., Bautista, E. J., Nguyen, H., Hanson, B. M., Chen, L., Lek, S. H., Sodergren, E., & Weinstock, G. M. (2017). Community characteristics of the gut microbiomes of competitive cyclists. Microbiome, 5(1), 98. https://doi.org/10.1186/s40168-017-0320-4


[2]  The Physiological Society. Exercise might improve health by increasing gut bacterial diversity [en ligne]. ScienceDaily. 15 février 2019. Disponible : www.sciencedaily.com/releases/2019/02/190215082429.htm


[3] Clarke, S.F., Murphy, E.F., O’Sullivan, O., Lucey, A.J., Humphreys, M., Hogan, A., Hayes, P., O’Reilly, M., Jeffery, I.B., Wood-Martin, R., et al. (2014). Exercise and associated dietary extremes impact on gut microbial diversity. Gut 63, 1913–1920.

Retour au blog