#QVEMA – Comment on s’est préparées à passer devant 2 millions de téléspectateurs ?

#QVEMA – Comment on s’est préparées à passer devant 2 millions de téléspectateurs ?

Cette émission pouvait changer l’avenir de DIJO, ça a été le moment le plus stressant de notre vie.

Tout commence en juin 2022, on envoie notre candidature à l’émission en juin 2022. Au total la production reçoit plus de 3000 candidatures.

En juillet, M6 nous annonce qu’on est sélectionnées ! Parmi les 3000 candidatures, seulement 40 entrepreneurs sont choisis pour participer à l’émission, c’est dingue !

Après la joie et l’excitation, viennent les doutes et la peur. Tout simplement « Comment on va faire ?! »

Le tournage est en septembre, ça nous a laissé le mois d’août pour imaginer tous les scénarios possibles.

Pitch, scénographie…il faut s’adresser aux téléspectateurs et aux investisseurs en même temps, marquer les esprits tout en parlant business, et tout ça devant 10 caméras.

Avec Anouk, on allait s’adresser pour la première fois à des investisseurs. On savait d’avance que le jour du tournage on allait être super stressées donc on a énormément travaillé pour être prêtes pour le grand jour.

On a travaillé notre pitch, on l’a appris par cœur parce que le stress allait prendre le dessus.

On s’est même entraînées à dire notre pitch avec des stylos dans la bouche pour bien articuler

Cette émission pouvait changer l’avenir de DIJO, ça a été le moment le plus stressant de notre vie.

A la TV vous allez voir un passage de 5 minutes.

En réalité, nos échanges sur le plateau ont duré plus d’1h30.

D’abord on déroule notre pitch devant les investisseurs.

Ensuite les investisseurs nous posent toutes leurs questions, et ça dure plus d’1h.

Vient le moment des feedbacks des investisseurs sur notre projet et des éventuelles propositions.

Pas de trucages, tout est filmé en une seule prise, il n’y a pas de 2e chance !

C’était intense, on a tout donné, et on a mis 2 jours à s’en remettre.

Plus que jamais, on est sorties de notre zone de confort et ça en valait tellement la peine.

On a hâte d’être le 1er février pour partager ce moment avec vous !

Retour au blog