LE DICO DU POPO : L’IMPORTANCE D’UN BON TRANSIT !

Le dico du popo : l'importance d'un bon transit | DIJO l'expert du ventre, de la digestion et des probiotiques

Le transit, même si c’est un sujet encore tabou, est au cœur des préoccupations de nombreuses personnes de nos jours… Par exemple, 10 à 20% de la population adulte est concernée par la constipation chronique selon la Société Nationale Française de Gastro-entérologie. Si s’attarder sur ses selles peut sembler surprenant, cela permet en réalité de prendre les dispositions nécessaires pour retrouver un confort digestif optimal car elles sont un réel indicateur de santé. Les selles sont les résidus de notre digestion, et en fonction de leur couleur, de leur aspect et de leur fréquence d’évacuation, il est possible de savoir si l’on digère mal, si le foie fonctionne difficilement, si l’on mange trop gras, pas assez de fibres, si l’on ne boit pas assez, etc. Il existe un bon outil diagnostic pour s’informer sur l’état de ses intestins et la constitution de son alimentation. Il s’agit de l’échelle de Bristol, qui recense les différents aspects que peuvent prendre vos selles. L’infographie du lien ci-dessous s’en inspire :

LE DICO DU POPO

Que cela soit pour favoriser un confort intestinal optimal, ou pour bien nourrir ses intestins, s’attarder sur le bon fonctionnement de son transit intestinal, c’est primordial !

Pour cela, quelques règles alimentaires s’imposent :

  • Une alimentation saine se doit d’être la plus brute possible. Qu'est-ce que cela veut dire ? Actuellement, à cause de la large industrialisation de notre alimentation, nous retrouvons de plus en plus de pesticides, de perturbateurs endocriniens, de toxines dans nos aliments, et de moins en moins de nutriments de bonne qualité. En s’affranchissant des aliments ultra-transformés, et en renouant avec les aliments bruts, on accroît considérablement ses apports en micronutriments bénéfiques pour l’organisme, et on évite de surcharger son foie de toxines.
  • Les fibres et l’apport hydrique ne doivent pas être négligés. En effet, ces deux facteurs influencent très fortement le transit intestinal et la composition des selles. Les fibres, non digérées par l’organisme, ont la particularité de gonfler au contact de l’eau. Ainsi, les selles sont plus hydratées et volumineuses lorsqu’on en consomme assez, ce qui accélère le transit, limite les maux de ventre et donne un meilleur aspect aux selles. Les recommandations se situent à 25-30 g par jour pour les fibres et 1,5-2 L d’eau par jour pour l’eau. 
  • Toutes les graisses ne se valent pas ! Les graisses les moins bénéfiques à notre organisme sont les plus difficiles à digérer, elles peuvent ralentir le transit et causer des inconforts. Attention donc aux graisses trans, et aux acides gras saturés, dont la consommation est à surveiller.

A chaque selle son produit Dijo ! 

Les kit kat balls : la constipation est installée ! On vous conseille une routine complète pour l’éradiquer : le pack anti-constipation, qui allie apport hydrique et principes actifs pour le transit.

Le popo quasimodo : avec Transit léger, on favorise un transit plus régulier.

La crotte craquante : une petite cure de Potion détox devrait faire l’affaire pour augmenter les apports hydriques et retrouver des selles parfaites.

Les moelleux : attention, le foie ne tient plus la route par rapport aux consommations de graisse… On redynamise ses fonctions avec Détox foie !

Le caca fouillage : mieux vaut tout reprendre à 0 avec le pack 30-Day détox, pour donner un coup de boost à ses organes émonctoires et favoriser un transit régulier.

La flaque titicaca : votre corps n’arrive plus à se défendre contre les agresseurs qui transitent par le bol alimentaire… Une bonne cure d’Indispensable probiotiques est primordiale.

Le perfect : bravo, vous pouvez vous détendre (avec une petite Infusion méga drainante ?).