Adénomyose utérine et traitements naturels ⎜ DIJO Paris

Home > Blog > Adénomyose utérine : comment choisir un traitement naturel ?

Adénomyose utérine : comment choisir un traitement naturel ?

Découvrez l’adénomyose utérine : ses causes, ses symptômes, ses risques et ses traitements naturels pour un soulagement durable de votre quotidien. 

Ce qu’il faut retenir : 

  • L’adénomyose est aussi appelée “endométriose interne de l’utérus”. 
  • Elle est caractérisée par l’infiltration de cellules de l’endomètre (muqueuse utérine) dans le myomètre (muscle utérin) en raison d’une anomalie au niveau de leur jonction.
  • Les causes exactes de l'adénomyose restent en grande partie mystérieuses, mais plusieurs théories ont été avancées. 
  • Différents examens peuvent être prescrits par les professionnels de santé afin de confirmer le diagnostic d’adénomyose (échographie pelvienne, IRM pelvienne…). 
  • L'adénomyose est fréquemment observée chez les femmes confrontées à des problèmes de fertilité.

  • L’alimentation et la gestion du stress sont deux exemples d’axes intéressants sur lesquels travailler pour soulager naturellement les symptômes associés à l’adénomyose. 

Qu'est ce que l’adénomyose ?  

L’adénomyose, aussi appelée “endométriose interne de l’utérus”, est caractérisée par l’infiltration de cellules de l’endomètre (muqueuse utérine) dans le myomètre (muscle utérin) en raison d’une anomalie au niveau de leur jonction. Cela entraîne un épaississement de la muqueuse utérine et est responsable de nombreuses hémorragies. Cette maladie gynécologique est fréquente et bénigne, c’est-à-dire qu’elle n’engage pas le pronostic vital de la femme. Cependant, certaines formes d’adénomyose sont très douloureuses et impactent le bien-être au quotidien. 

Les différentes formes d’adénomyoses : 

  • L’adénomyose diffuse : Les différents foyers sont disséminés sur l’ensemble du myomètre. 
  • L’adénomyose focale : Les différents foyers sont localisés sur une zone plus limitée du muscle utérin.
  • L’adénomyose externe : C’est lorsque l’endométriose pelvienne profonde s'infiltre au sein du myomètre. 

Sachez que l'endométriose pelvienne et l'adénomyose sont fréquemment liées. Cependant, des exceptions existent : une femme peut souffrir d'adénomyose sans présenter d'endométriose, et inversement.


L’adénomyose est une maladie gynécologique qui toucherait environ 11 à 13% des femmes, dont le quart aurait entre 36 et 40 ans. De plus, 6 à 20% de ces femmes auraient à la fois de l’adénomyose et de l’endométriose. 


Quelles sont les causes de l’adénomyose ? 

Les causes exactes de l'adénomyose restent en grande partie mystérieuses, mais plusieurs théories ont été avancées. Parmi elles, la théorie de l'infiltration rétrograde suggère que des fragments d'endomètre voyagent en sens inverse pendant les menstruations. Les fluctuations hormonales, l'inflammation chronique et des facteurs génétiques pourraient également jouer un rôle. Il a été remarqué que l’adénomyose était souvent retrouvée chez les femmes ayant eu plusieurs grossesses ou chez celles ayant une hyperplasie endométriale, c’est-à-dire une muqueuse utérine (endomètre) très développée. Cependant, la recherche est en cours pour éclaircir ces mécanismes complexes et mieux comprendre cette maladie gynécologique.


Quels sont les symptômes de l’adénomyose ? 

Saviez-vous que 2 femmes sur 3 atteintes d’adénomyose ne présentent pas de symptômes ? En effet, dans la plupart des cas, cette maladie reste silencieuse. Cependant, chez certaines femmes, elle peut aussi envoyer des signaux clairs à travers une série de symptômes. Bien que ces symptômes puissent varier d'une personne à l'autre, voici les manifestations courantes associées à l'adénomyose :

  • Ménorragies : Ce sont des saignements abondants et prolongés, d’une durée de plus de 7 jours. Ils sont fréquemment accompagnés de caillots sanguins et peuvent conduire à de l’anémie et/ou une fatigue chronique. Cela concerne environ 50% des femmes touchées par l’adénomyose.  

  • Dysménorrhées : Ce sont des règles douloureuses, d’une intensité pouvant être parfois très forte, et pouvant nuire au quotidien des femmes atteintes d’adénomyose. Les douleurs pelviennes peuvent persister tout au long du mois, et pas seulement pendant les règles. Les douleurs menstruelles peuvent être assimilées à des crampes très douloureuses. Les dysménorrhées sont rencontrées dans 30% des cas d’adénomyose. 

  • Métrorragies : Ce sont des pertes de sang survenant en dehors des périodes de menstruations. 20% des femmes atteintes d’adénomyose présentent ce symptôme. 

  • Dyspareunie : L’adénomyose peut entraîner à des douleurs pendant les rapports sexuels puisqu’elle peut augmenter la pression exercée sur la zone touchée. 

  • Ballonnements et inconfort abdominal : Certaines femmes ressentent un gonflement abdominal et un inconfort général, similaires à ce que l'on peut ressentir pendant la menstruation.

  • Fatigue et irritabilité : Les douleurs et les saignements excessifs peuvent entraîner de la fatigue et de l'irritabilité, affectant ainsi l'humeur et la qualité de vie.

Heureusement, il existe des traitements naturels qui permettent de soulager les femmes de ces symptômes et d’améliorer leur vie quotidienne.

    Comment l’adénomyose est-elle détectée ? 

    Dans le cas d’une suspicion d’endométriose utérine, différents examens peuvent être prescrits par le gynécologue-obstétricien afin de confirmer le diagnostic. Tout d’abord, une échographie pelvienne est effectuée afin de voir si la taille de l’utérus a augmenté, s’il a perdu sa forme triangulaire initiale ou encore si le muscle utérin est épaissi et enflammé. De plus, en deuxième intention, une IRM pelvienne peut également être envisagée lorsqu’il y a une suspicion d’endométriose associée. Elle permet de visualiser l’étendue de l’adénomyose à l’intérieur de l’utérus, mais aussi d’identifier d’autres lésions associées à l’endométriose. L’imagerie peut être utilisée pour différencier l'adénomyose des fibromes utérins. Enfin, en cas de bilan d’infertilité, le médecin peut prescrire une hystéroscopie (visualisation de l’utérus par l’intérieur à l’aide d’une caméra) ou une hystérosalpingographie (examen radiographique). 


    Quels sont les risques associés à l’adénomyose ?

    L'adénomyose peut entraîner plusieurs risques et complications, bien que ces effets puissent varier d'une personne à l'autre en fonction de la gravité et de l'étendue de la maladie. Voici certains des risques associés à l'adénomyose :

    • Les douleurs chroniques : Les douleurs pelviennes intenses et persistantes sont l'un des risques les plus fréquents liés à l'adénomyose. Ces douleurs peuvent avoir un impact significatif sur la qualité de vie et le bien-être émotionnel des personnes touchées.

    • Les saignements abondants et anémie : L'adénomyose peut provoquer des menstruations excessivement abondantes et prolongées, entraînant parfois une anémie due à la perte excessive de sang. L'anémie peut causer de la fatigue, de la faiblesse et d'autres problèmes de santé.

    • L’infertilité et grossesse à risque : Bien que les mécanismes précis ne soient pas totalement compris, l'adénomyose peut augmenter le risque d'infertilité chez certaines femmes en affectant la muqueuse de l'utérus et en perturbant l'implantation de l’embryon. Les risques légèrement de complications pendant la grossesse sont la fausse couche (risque multiplié par 2 chez ces femmes), la prééclampsie ou la naissance prématurée.

    • Les altérations hormonales : L'adénomyose peut influencer les niveaux d'hormones dans le corps, ce qui peut entraîner des déséquilibres hormonaux et des symptômes tels que l'irrégularité des cycles menstruels.

    Les traitements naturels pour soulager l’adénomyose 

    L'adénomyose, cette maladie gynécologique complexe et parfois déconcertante, peut apporter son lot de défis dans la vie quotidienne. Face à une quête croissante de solutions naturelles et respectueuses de leur corps, de nombreuses femmes se tournent vers des alternatives naturelles pour soulager leurs symptômes de manière douce et saine. Voici les traitements naturels possibles. 


    1 - L’alimentation équilibrée : Nourrir le corps pour apaiser l’esprit 

    Une alimentation équilibrée et riche en nutriments peut jouer un rôle important dans la gestion des symptômes de l'adénomyose. Voici quelques une de nos  recommandations pour soulager votre adénomyose :

    • Les oméga-3 : Retrouvés dans les poissons gras (comme le saumon et le maquereau), les noix et les graines de lin, ils ont des propriétés anti-inflammatoires qui pourraient contribuer à atténuer les symptômes.

    • Les fibres alimentaires : Présentes dans les légumes, les fruits, les graines oléagineuses (amandes, noix…)  et les légumineuses (lentilles, pois, fèves…), elles favorisent la santé intestinale et peuvent aider à réguler les hormones.

    • Les aliments riches en fer : Pour prévenir l'anémie due aux saignements menstruels abondants, intégrez des sources de fer, comme les légumes verts à feuilles sombres, les lentilles et les viandes maigres, à votre alimentation.

    • Les aliments riches en antioxydants : Les antioxydants, présents dans les fruits et légumes colorés tels que les baies, les agrumes, les épinards et les carottes, peuvent aider à réduire l'inflammation et soutenir le système immunitaire.

    • Les aliments anti-inflammatoires : Certains aliments anti-inflammatoires sont réputés pour leurs capacités à réduire l’inflammation de l’organisme. Parmi eux, on retrouve notamment les légumes à feuille (brocoli…), les lentilles, le curcuma huile d’olive. 

    • L’hydratation : Assurez-vous de rester bien hydraté en buvant suffisamment d'eau tout au long de la journée, soit 1,5 à 2L d’eau par jour. Pour vous aider, pensez à emporter votre gourde partout avec vous. 

    2 - La phytothérapie : Le pouvoir des plantes 

    La phytothérapie est un traitement naturel très intéressant dans le cadre de l’adénomyose. Les herbes et les plantes médicinales ont été utilisées depuis des siècles pour soulager divers maux, et l'adénomyose ne fait pas exception. En effet, certaines plantes utilisées en phytothérapie peuvent offrir un soulagement des symptômes de l'adénomyose en raison de leurs propriétés anti-inflammatoires, analgésiques et hormonales. Voici une liste non exhaustive de plantes qui pourraient être vous bénéfiques :

    • Curcuma : Il est bien connu pour ses propriétés anti-inflammatoires grâce à son composant actif, la curcumine. Il peut aider à réduire l'inflammation associée à l'adénomyose, ce qui pourrait contribuer à atténuer les douleurs pelviennes.

    • Gingembre : Il possède des propriétés analgésiques et anti-inflammatoires qui pourraient aider à réduire les douleurs et l'inconfort. Il peut également soutenir la circulation sanguine et favoriser une meilleure digestion.

    • Camomille : Elle est réputée pour ses propriétés apaisantes et relaxantes. Elle peut aider à atténuer le stress et l'anxiété, qui peuvent aggraver les symptômes de l'adénomyose.

    • Racine de réglisse : Elle a des propriétés anti-inflammatoires et peut soutenir l'équilibre hormonal en aidant à réguler les niveaux d'œstrogènes.

    • Feuilles de framboisier : Les feuilles de framboisier sont traditionnellement utilisées pour soutenir la santé utérine et hormonale. Elles peuvent aider à renforcer l'utérus et à favoriser un équilibre hormonal sain.

    • Agnus-castus (Gattilier) : Cette plante est connue pour ses propriétés régulatrices hormonales. Elle peut être utile pour équilibrer les niveaux d'œstrogènes et de progestérone, ce qui pourrait aider à atténuer les symptômes de l'adénomyose.

    Pensez à les intégrer à votre routine alimentaire ou sous forme de compléments alimentaires.


    3 - Les compléments alimentaires : Choisir des alliés précieux 

    Certains compléments alimentaires peuvent être des traitements naturels très intéressants pour soulager les symptômes associés à l’adénomyose. Parmi eux, on retrouve notamment les probiotiques et la glutamine. Tout d’abord, les probiotiques contribuent à maintenir l'équilibre du microbiote intestinal, ce qui peut être bénéfique pour réduire l'inflammation et améliorer le système immunitaire, des éléments importants dans la prise en charge de l'adénomyose. Quant à la glutamine, elle est connue pour soutenir la fonction intestinale et aider à réduire l'inflammation. 


    Chez DIJO, pour vous soulager, nous avons créé le pack Intestin régénérés qui associe deux produits : l’Indispensable Probiotiques et la Glutamine. Ce pack vous aidera à rétablir l'équilibre au sein de votre microbiote intestinal et à restaurer l'intégrité de votre muqueuse intestinale. Autrement dit, c’est le duo parfait pour réparer les failles et réparer votre bouclier que sont les intestins ! Vous pourrez dire adieu aux troubles digestifs inconfortables. 


    4 - La gestion du stress : Équilibrer le corps et l’esprit 

    Le stress peut aggraver les symptômes de l'adénomyose en déclenchant des réactions inflammatoires. La pratique régulière de techniques de relaxation, telles que la méditation, le yoga et la respiration profonde, sont des exemples de traitements naturels pour vous aider à réduire votre stress quotidien, à améliorer la qualité de votre sommeil et à favoriser un équilibre hormonal sain.


    5 - L’activité physique : Prendre soin de son corps par le mouvement 

    L'exercice physique modéré peut contribuer à renforcer le corps, à améliorer la circulation sanguine et à réduire les douleurs.  Il s’agit d’un traitement naturel efficace. Choisissez des activités qui vous conviennent, comme la marche, la natation ou le pilates, et veillez à écouter votre corps pour éviter tout excès.


    Bien que les remèdes naturels puissent apporter un certain soulagement supplémentaire, il est essentiel de maintenir une communication ouverte avec un professionnel de la santé. L'adénomyose est une maladie complexe, et l'orientation d'un spécialiste peut vous permettre de faire les choix les plus adaptés à votre cas.

    Retour au blog

    Nos articles similaires

    Meilleurs probiotiques pour la flore intestinale | DIJO Paris
    Bien-être
    santé
    Les meilleurs probiotiques pour prendre soin de sa flore intestinale

    Découvrez comment choisir les meilleurs probiotiques afin d’équilibrer et de soutenir en profondeur la flore intestinale grâce à DIJO.

    Voir tout
    Grossesse et maux de ventre : causes et solutions | DIJO Paris
    Bien-être
    Grossesse
    Grossesse et maux de ventre : causes et solutions

    Afin de vivre au mieux votre grossesse, découvrez les causes de vos maux de ventre, comment les identifier et nos solutions pour vous soulager.

    Voir tout
    Probiotiques pour les nourrissons : quoi en penser ? + DIJO Paris
    Bien-être
    Enfants
    santé
    Probiotiques pour les nourrissons : quoi en penser ?

    Probiotiques pour nourrissons : découvrez les avantages, risques et recommandations essentielles pour le bien-être de votre bébé.

    Voir tout
    Quels sont les meilleurs probiotiques pour les bébés ? + DIJO Paris
    Bien-être
    Enfants
    santé
    Quels sont les meilleurs probiotiques pour les bébés ?

    Dire adieu aux coliques de bébé, c’est possible ! Découvrez les probiotiques à privilégier pour la santé digestive et immunitaire des bébés.

    Voir tout