CRITERES DE QUALITE POUR DES PROBIOTIQUES EFFICACES

dijo-probiotiques-naturel-vegan | cure-de-bien-etre-microbiote-intestinal-microbiote-def-bactéries-estomac-bactéries-intestinales-intestins-problèmes-de-transit-problème-de-transit-inflammation-intestinale-maux-de-ventre-maux-de-ventre-stress

Pour bien choisir sa cure de probiotiques, 3 critères de qualité sont essentiels : le nombre de souchesle nombre d’UFC*, et la fraîcheur !

Critère 1 : Le nombre de souches et l'association des souches entre elles

La présence de plusieurs souches différentes permet d’optimiser les synergies et l’action de chaque espèce dans le microbiote intestinal pour une plus grande efficacité. 

La famille des probiotiques est vaste et chacun  de ses membres participe à sa manière au maintien  d’une bonne santé. Il existe de multiples souches de  probiotiques et chacune d’entre elles possède des  caractéristiques et une efficacité qui lui sont propres.  Par exemple, certaines souches probiotiques se révèlent très efficaces sur la régulation du transit intestinal lorsque celui-ci est accéléré ou ralenti, d’autres  encore participent au renforcement de nos défenses  immunitaires, par contre d'autres sont actives dans le traitement et/ou la prévention  des vaginites et des cystites. Ce qui a été validé scientifiquement  pour l’une de ces souches ne peut en aucun cas être  extrapolé à une autre. Il est donc essentiel d’identifier  très précisément chaque probiotique afin de ne pas les  confondre. 

Notre cure L'Indispensable probiotiques est composée de 8 souches, c’est à dire 8 espèces de bactéries appartenant à 2 grandes familles : les lactobacilles et les bifidobactéries, deux espèces de bactéries qui contribuent à la richesse et à l’équilibre du microbiote intestinal:

  • Les Bifidobactérie : ces bactéries sont capables de franchir la barrière stomacale en résistant à l'acidité. Elles empêchent la croissance de bactéries pathogènes, stimulent la production d'anticorps et permettent la synthèse des vitamines hydrosolubles (B1, B2, B6, B12) au niveau intestinal (recommandé spécifiquement pour inflammation du colon, défenses immunitaires, constipations, diarrhées…)
  • Les Lactobacilles : les lactobacilles inhibent la plupart des germes pathogènes et assurent une protection contre les infections. Pour cela, ces bonnes bactéries forment une barrière physique qui empêche les germes de proliférer. 

Notre cure Flore intime probiotiques contient 3 souches de Lactobacilles : Lactobacillus Rhamnosus, Lactobacillus Reutéri, Lactobacillus Crispatus.

  • Lactobacillus Rhamnosus + Reutéri : efficacité reconnue de cette association contre les mycoses à Candida Albicans et les vaginites.
  •  Lactobacillus Crispatus : souche la plus fréquemment retrouvée (48%) dans l’écosystème vaginal normal et qui disparait en cas de vaginose bactérienne.

Critère 2:  le nombre d’UFC (Unité Formant Colonie)

Le nombre d'UFC correspond au nombre de germes présents dans une gélule. Plus il y a d’UFC, plus on augmente les chances qu’un nombre suffisant de bactéries arrivent vivantes dans l’intestin. Au cours de leur trajet dans le système digestif, certains micro-organismes ne survivent pas, notamment à cause de l’acidité. C’est pour cette raison qu’une importante concentration de bactéries optimise l’efficacité d’une cure de probiotiques.

Notre cure L'Indispensable probiotiques contient 14 milliards d'UFC et notre cure Flore intime probiotiques contient 10 milliards d'UFC (contre 5 à 8 milliards en moyenne). 

Critère 3 : la fraîcheur

Les probiotiques sont des micro-organismes vivants et de ce fait, sont fragiles. La date de production est très importante. 6 mois après leur production, les probiotiques sont plus sensibles, notamment aux variations de température et une partie des germes vivant risquent de mourir avant leur consommation.

Chez DIJO, nous avons repensé toute la chaîne de production pour garantir le fraîcheur et l’efficacité de nos produits en réduisant au maximum le nombre d’intermédiaires. Tous nos produits sont élaborés et fabriqués en France dans le Maine et Loire. 

COMMENT SONT FABRIQUÉS NOS PROBIOTIQUES ?

La fabrication de nos probiotiques se déroule en plusieurs étapes : la conservation des souches, la préparation de l’inoculum, la pré-fermentation, l’ultra-filtration, la lyophilisation, le broyage et le conditionnement.

  1. La conservation des souches : tout débute par quelques bactéries issues d’une banque de cellules conservées -80°C afin de garantir la stabilité génétique pendant une longue période. Plusieurs contrôles qualité sont effectués pour détecter les contaminations et vérifier la caractérisation biochimique de chaque souche.

  2. La préparation de l’inoculum : l’inoculum est introduit progressivement dans un milieu de culture adapté et riche en nutriments. Les bactéries deviennent actives et commencent à se multiplier.

  3. Pré-fermentation et fermentation : une fois sa qualité et sa pureté vérifiées, l’inoculum est transféré dans des conditions stériles vers un pré-fermenter où les conditions de croissance sont surveillées en permanence (pH, température, pression). Après le contrôle, la culture est transférée au fermenteur industriel.

  4. Ultra-filtration : les bactéries vivantes sont ensuite séparées du milieu de culture par centrifugation ou ultra-filtration. Environ 75% de l’eau est éliminée à ce stade, ce qui augmente la concentration des bactéries vivantes de 50 à 100 fois plus. Les bactéries sont ensuite mélangées avec formule cryoprotectrice adaptée, pour les aider à survivre durant la lyophilisation.

  5. La lyophilisation : les bactéries sont exposées à une température très basse et l’eau restante est éliminée par sublimation sous basse pression (la sublimation est le passage de l’état solide à la phase gazeuse sans passer par l’état liquide). Les bactéries forment un “gâteau” solide, contenant 2 à 4% d’eau.

  6. Le broyage : le “gâteau” solide est broyé pour obtenir une poudre fine et homogène, mélangée ensuite pour obtenir la formulation souhaitée. Dans cette poudre de bactéries, chaque grain peut contenir jusqu’à 1 milliard de bactéries.

  7. Le conditionnement : étape cruciale pour assurer la survie des bactéries, dans des gélules végétales, sans OGM et vegan.

Pour en savoir plus sur la production et la qualité de nos produits, c'est par ici :)