5 EFFETS INSOUPÇONNÉS DES PROBIOTIQUES

5 EFFETS INSOUPÇONNÉS DES PROBIOTIQUES

De nos jours, nous connaissons les probiotiques comme des micro-organismes efficaces pour lutter contre des problèmes de santé liés au système digestif, à la gynécologie, ou au système immunitaire par exemple. Mais le sujet passionne les scientifiques ces dernières années, et les recherches s’intensifient grandement. 

Pour se donner un ordre d’idée, sur une seule base de données scientifique, avant l’an 2000, seulement quelques centaines de publications sur le sujet ont vu le jour. Depuis, en un peu plus de 20 ans, c’est plus de 33 000 études qui sont parues (chiffres Pubmed).

Les chercheurs suspectent donc de nombreux autres bénéfices aux probiotiques, voici un tour d’horizon des effets bénéfiques (un peu moins connus) que la recherche a pu mettre en lumière.


#1 - Prévention et traitement des maladies cardio-vasculaires

De plus en plus d’études le démontrent : la prise de certains probiotiques a des effets notables sur la santé cardiovasculaire. 

Parmi les actions les plus confirmées, on retrouve une réduction significative de la pression artérielle systolique et diastolique, suite à une intervention de probiotiques, chez des patients souffrant d’hypertension.

Certaines études donnent également une action antioxydante aux bactéries probiotiques, mais les mécanismes derrière ce phénomène ne sont pas encore bien connus. Cette action est d’une importance capitale dans une société comme la nôtre où le stress oxydatif cause de plus en plus de maladies cardiovasculaires. D’autres études se sont quant à elles penchées sur l’impact des probiotiques sur l'hypercholestérolémie, elles sont prometteuses, mais elles nécessitent plus d’investigations.

Enfin, certaines études mettent en lumière le caractère antiathérogène des probiotiques et les positionnent ainsi comme un bon moyen de prévenir l’athérosclérose (dépôt de plaques lipidiques dans les artères).


#2 - Bienfaits sur la glycémie et le diabète de type 2

Que l’on cherche à réguler sa glycémie pour des raisons de santé, dans une optique de perte de poids ou de performance sportive, ce point pourra en intéresser plus d’un. Il a été démontré qu’une prise de probiotiques induisait une baisse significative de la glycémie chez les patients étudiés.

L’intervention des probiotiques dans le traitement du diabète de type 2 est encourageante mais reste encore à l’étude.


#3 - Traitement des troubles psychiques

Fait encore plus surprenant, la consommation de probiotiques aurait un impact sur l’amélioration des symptômes des patients atteints de troubles dépressifs majeurs. Une étude a entre autres révélé qu’une supplémentation en probiotiques avait entraîné une diminution significative de l’intensité des sentiments dépressifs chez des patients, en comparaison avec la supplémentation en placebo. D’autres ont mis en évidence les bénéfices de la supplémentation en bactéries sur les symptômes anxieux.


#4 - Prévention et traitement du cancer

Acteurs de l’immunité, les microbiotes dont nous sommes les hôtes renferment encore bien des mystères sur l’étendue de leurs capacités. Il est admis que des flores bactériennes saines représentent de parfaites barrières de protection face aux agressions quotidiennes. Mais certaines études démontrent des bénéfices immunitaires encore plus grands, en décelant chez les probiotiques des propriétés anti-inflammatoires, anti-prolifératives, anti-tumorales, et anti-cancéreuses. Si les études démontrant une action allant jusqu’à la suppression des métastases sont confirmées, les probiotiques pourraient se révéler être de parfaits alliés dans le traitement du cancer.

De nombreux cancers sont concernés : cancer du foie, colorectal, du sein, du poumon, du col de l’utérus,... 


#5 - Maintien de la santé bucco-dentaire

Les probiotiques auraient la capacité de diminuer la quantité d’agents pathogènes oraux selon certaines études. Des recherches restent à être menées pour déceler quelle souche peut être bénéfique pour quelle pathologie, mais on note d’ores et déjà que l’administration de probiotiques est profitable dans le traitement de la gingivite. En agissant sur l’interface hôte-microbe, et en rétablissant l’homéostasie, les probiotiques peuvent aider dans la prévention des maladies parodontales et les caries.


Notre Indispensable probiotiques contient 8 souches de bactéries et 28 milliards d’UFC venant renforcer le microbiote intestinal et délivrer leurs nombreux bénéfices. Parmi ceux-ci, on retrouve une meilleure digestion, un renforcement du système immunitaire, une meilleure gestion du stress, une diminution des ballonnements et de la fatigue chronique. 87% de nos clients en sont satisfaits et ont observé de réels bienfaits, pourquoi pas vous ?


Sources :

[1] Cheng, C., Cheng, L., Dongjun, W., & Nicholas, B. (2020). Effects of Probiotics on Patients with Hypertension: a Systematic Review and Meta-Analysis. Consulté le 8 Septembre 2021, sur https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/32200440/

[2] Qi, D., Nie, X., & Zhang, J. (2020). The effect of probiotics supplementation on blood pressure: a systemic review and meta-analysis. Consulté le 8 Septembre 2021, sur https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/32334580/

[3] Wang, Y., Wu, Y., Wang, Y., & Xu, H. (2017). Antioxidant Properties of Probiotic Bacteria. Consulté le 8 Septembre 2021, sur https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/28534820/

[4] Smriti, S., Seema, P., & Anura V, K. (2018). Potential of Probiotics in Hypercholesterolemia: A Review of In Vitro and In Vivo Findings. Consulté le 8 Septembre 2021, sur https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/28646806/

[5] Kazemi, A., Noorbala, A., Azam, K., & Eskandari, M. (2019). Effect of probiotic and prebiotic vs placebo on psychological outcomes in patients with major depressive disorder: A randomized clinical trial. Consulté le 8 Septembre 2021, sur https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/29731182/

[6] Gambaro, E., Gramaglia, C., Baldon, G., & Chirico, E. (2020). “Gut–brain axis”: Review of the role of the probiotics in anxiety and depressive disorders. Consulté le 8 Septembre 2021, sur https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/32910544/

[7] Park, C., Brietzke, E., Rosenblat, J., & Musial, N. (2018). Probiotics for the treatment of depressive symptoms: An anti-inflammatory mechanism?. Consulté le 8 Septembre 2021, sur https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/30009996/

[8] Saber, A., Alipour, B., Faghfoori, Z., & Yari Khosroushahi, A. (2017). Cellular and molecular effects of yeast probiotics on cancer. Consulté le 8 Septembre 2021, sur https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/27561003/

[9] Jahanshahi, M., Badehnoosh, B., Mansournia, M., & Yousefi, B. (2020). Anti-tumor activities of probiotics in cervical cancer. Consulté le 8 Septembre 2021, sur https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/32527332/

[10] Seminario-Amez, M., Lopez-Lopez, J., & Estrugo-Devesa, A. (2017). Probiotics and oral health: A systematic review. Consulté le 8 Septembre 2021, sur https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/28390121/

[11] Akram, Z., Shafqat, S., & Fawzy, A. (2019). Clinical efficacy of probiotics in the treatment of gingivitis: A systematic review and meta‐analysis. Consulté le 8 Septembre 2021, sur https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/31682012/

[12] Allaker, R., & Stephen, A. (2017). Use of Probiotics and Oral Health. Consulté le 8 Septembre 2021, sur https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/29201598/