DES PROBIOTIQUES ORAUX POUR ENTRETENIR ET PROTÉGER LA FLORE VAGINALE ? | DIJO l'expert du ventre, de la digestion et des probiotiques

Home > Blog > Probiotiques flore vaginale : pourquoi on en a besoin ?

Probiotiques flore vaginale : pourquoi on en a besoin ?

La flore vaginale est essentielle chez la femme et peut varier au cours des périodes de sa vie. On vous dit tout sur ce mystérieux écosystème !

Les flores qui composent l’organisme sont nombreuses. La plus célèbre est la flore digestive composée de bactéries qui vivent dans nos intestins et qui font particulièrement parler d’elles, notamment pour leurs bienfaits protecteurs.

Cependant leurs consœurs, qui peuplent le vagin, sont les grandes oubliées ! Et pourtant elles sont d’une importance capitale pour garantir un bien-être vaginal. 

Pour maintenir son équilibre, il existe des probiotiques adaptés à la flore vaginale. Mais comment agissent-ils ? Et lesquels choisir ? On vous dit tout !

 

Ce qu’il faut retenir

  • L'équilibre de la flore vaginale est indispensable dans la vie d’une femme pour assurer une bonne protection du vagin.
  • Elle évolue au cours de la vie et selon différentes périodes: puberté, règles, grossesse, ménopause et peut parfois être déséquilibrée.
  • Cette flore étant composée de bonnes bactéries, elle nécessite parfois un apport de probiotiques. 
  • Il est recommandé d’effectuer des cures régulières de probiotiques flore vaginale pour prévenir les déséquilibres, en cas de mycoses ou cystites. 
  • Les probiotiques flore vaginale transitent du microbiote intestinal jusqu’au vagin pour s’y déposer. 

Qu’est-ce que la flore vaginale ? 

Comme son nom l’indique, la flore vaginale, que l’on appelle aussi microbiote vaginal, se trouve à l’intérieur du vagin. Il s’agit de différents micro-organismes présents naturellement dans celui-ci. Le vagin abrite plusieurs milliards de bactéries. Les chiffres sont impressionnants : chez une femme adulte, on estime que chaque millilitre de sécrétions vaginales est composé de 100 millions à 1 milliard de ces micro-organismes !

Comme pour le microbiote intestinal, une flore vaginale en bonne santé résulte du parfait équilibre entre le nombre de bonnes et de mauvaises bactéries. Si les bactéries pathogènes sont présentes en trop grande quantité, on parle alors de déséquilibre de la flore vaginale ou dysbiose.

Le microbiote vaginal évolue tout le long de la vie d’une femme et varie en fonction du mode de vie, des changements hormonaux et de la composition du microbiote intestinal.

Chez une femme adulte, la flore vaginale se compose principalement de bactéries de la famille des Lactobacillus mais aussi de quelques bifidobacterium. Il faut savoir que chaque femme possède un microbiote vaginal qui lui est propre, à l’instar du microbiote intestinal, hébergeant ainsi plusieurs types de Lactobacilles.

Évolution et influence de la flore vaginale au cours de la vie

La flore intime évolue au cours de la vie et en fonction des différentes périodes. 

#1 - La puberté

Lors de la puberté, la flore vaginale va se créer. Les œstrogènes (des hormones) vont permettre l’épaississement de la muqueuse du vagin. Les Lactobacilles du rectum vont ensuite venir coloniser ce nouveau milieu favorable à leur développement. 

#2 - Le syndrome prémenstruel

Ce phénomène précédant l’arrivée des règles touche près de 30 à 40% des femmes, de manière plus ou moins intense. Il peut apparaître de manière très rapprochée des règles et jusqu’à 14 jours avant. Il se manifeste par différents symptômes: fatigues, fringales, sensibilités physiques (mammaire notamment), déséquilibre émotionnel, irritabilité, insomnie et troubles digestifs, pour les plus fréquents. 

Le pH vaginal commence progressivement à évoluer durant cette période et à se basifier ce qui déséquilibre l’environnement des lactobacilles. 

#3 - Les règles

Lors des règles, le pH du sang (supérieur à 7) va augmenter celui du vagin (diminution de l’acidité), diminuant la quantité des Lactobacilles, les défenseurs de cette flore vaginale, en laissant davantage de place à divers agents pathogènes tels que le staphylocoque doré. Cela peut potentiellement entraîner la survenue d’infections urinaires appelées cystites

Hormis cela, de nombreux troubles digestifs peuvent survenir du fait d’une suractivation de l’utérus, situé juste à côté du côlon.

#4 - La grossesse 

Pendant la grossesse, de nombreux changements hormonaux et métaboliques ont lieu. La future mère produit davantage d’hormones, progestérone et oestrogènes produits par le placenta, entraînant une diminution du nombre de Lactobacilles de la flore vaginale. Cette période peut donc potentiellement entraîner l’apparition des mycoses et plus généralement de vaginoses.

Il est important de rappeler que cette flore vaginale permet, lors d’un accouchement par voie basse, de recouvrir le bébé de bonnes bactéries et ainsi favoriser une bonne colonisation de son microbiote intestinal par la suite.

#5 - La ménopause

Lors de la ménopause, il y a une diminution progressive des œstrogènes et donc des Lactobacilles. Cela entraîne aussi un déséquilibre de la flore vaginale et conduit à une augmentation du niveau de risque de développer des mycoses et/ou des cystites.

Les variations hormonales et le mode de vie peuvent donc entraîner un déséquilibre de la flore intime favorisant ainsi les infections. Il est donc important d’en prendre soin régulièrement et de chouchouter cette flore, tout comme le microbiote intestinal. 

Comment prendre soin de sa flore vaginale ? 

Prendre soin de sa flore vaginale peut se faire de différentes façons naturelles

Les probiotiques flore vaginale oraux ont une réelle influence sur le maintien de la bonne santé du vagin. Vous pensiez peut-être que les deux ne communiquaient pas ensemble ? Et bien détrompez-vous, le microbiote intestinal et vaginal sont intrinsèquement liés. En effet, l’intestin représente un lieu de stockage des Lactobacilles destinés au vagin. Grâce à un biofilm (petite communauté de micro-organismes qui fait la liaison entre les bactéries de l'intestin et celles du vagin), ces bactéries passent de l’anus au vagin, en passant par le périnée et la vulve. Le microbiote vaginal se compose donc de certaines bactéries provenant du microbiote intestinal. Ce dernier ayant une forte influence sur la flore intime, il est primordial de prendre soin et d’entretenir l’équilibre de ce microbiote intestinal afin de prévenir les infections vaginales.

C’est pourquoi, les probiotiques flore vaginale oraux agissent favorablement sur le microbiote vaginal, en apportant les bonnes bactéries et en inhibant la croissance de bactéries pathogènes. Et ces probiotiques vont surtout permettre de prévenir des fluctuations de l’équilibre bactérien et donc des infections vaginales.

Les probiotiques flore vaginale comme les Lactobacilles ont différents mécanismes d’action: 

  • Coloniser davantage la muqueuse vaginale et ainsi empêcher que des bactéries pathogènes puissent se fixer et engendrer une infection
  • Produire des molécules bactériocines, qui tuent les bactéries pathogènes
  • Diminuer le pH du milieu afin d’inhiber la croissance de certaines bactéries nocives

Prendre soin de sa flore vaginale grâce aux probiotiques DIJO

Chez DIJO, nous avons créé le pack Flore Intime rassemblant deux cures de probiotiques. L’indispensable probiotiques, pour agir sur la flore intestinale et rétablir l’équilibre microbien, grâce à ses 8 souches de bactéries. Il est conseillé d’effectuer une cure de deux à 3 mois continus pour ressentir des effets profonds et pérennes, en prévention ou lorsque vous en ressentez le besoin. Il est d’ailleurs tout à fait possible de les prendre en continu si vous le souhaitez. Et notre Flore vaginale probiotiques permet de renforcer le microbiote vaginal, grâce à ses trois souches spécialisées faisant parties des plus abondantes de cette flore. La cure est également à prendre sur deux à trois mois, en cas de cystites et/ou mycoses à répétition, et à renouveler 4 fois par an ou lorsque vous en ressentez le besoin.

Sources

[1] Nappi RE, Palacios S, Panay N, Particco M, Krychman ML. Vulvar and vaginal atrophy in four European countries: evidence from the European REVIVE Survey. Climacteric. 2016 Apr;19(2):188-97. doi: 10.3109/13697137.2015.1107039. Epub 2015 Nov 19. Erratum in: Climacteric. 2016 Apr;19(2):i. PMID: 26581580; PMCID: PMC4819825. 

[2] Marion Marie. Intérêt des probiotiques dans la prise en charge des infections vaginales à l’officine. Sciences pharmaceutiques. 2018. ffdumas-01962203f 

[3] Palacios S, et al. Eur J Clin Microbiol Infect Dis. 2016 Oct;35(10):1701-8.

[4] Mendz GL. The Vaginal Microbiome during Pregnancy in Health and Disease. Applied Microbiology. 2023; 3(4):1302-1338. https://doi.org/10.3390/applmicrobiol3040089

Retour au blog

Nos articles similaires

Quels sont les meilleurs probiotiques pour les bébés ? + DIJO Paris
Bien-être
Enfants
santé
Quels sont les meilleurs probiotiques pour les bébés ?

Dire adieu aux coliques de bébé, c’est possible ! Découvrez les probiotiques à privilégier pour la santé digestive et immunitaire des bébés.

Voir tout
Probiotiques et constipation : les bactéries comme alliées du transit intestinal | DIJO Paris
Bien-être
santé
Probiotiques et constipation : les bactéries comme alliées du transit intestinal

La constipation chronique est un trouble intestinal qui peut considérablement impacter la qualité de vie. Découvrez comment les probiotiques peuvent aider à réguler le transit intestinal et soulager la constipation.

Voir tout
De l'intestin à la balance : Comment le microbiote intestinal influence votre poids
Bien-être
santé
De l'intestin à la balance : Comment le microbiote intestinal influence votre poids

Le microbiote est en lien étroit avec la régulation de notre poids. Découvrez comment le microbiote intestinal peut influencer le poids sur votre balance.

Voir tout
Acné Digestive : Lien entre alimentation et belle peau
Alimentation
santé
Acné Digestive : Lien entre alimentation et belle peau

L’acné est une maladie aux causes multiples. L’axe intestin-peau peut être l’une des origines de ce dérèglement de la santé de la peau. 

Voir tout