Digestion difficile : causes, symptômes et solutions | DIJO Paris

Home > Blog > Digestion difficile : causes, symptômes et solutions

Digestion difficile : causes, symptômes et solutions

Vous souffrez de brûlures gastriques accompagnées de ballonnements et d’une sensation de satiété trop rapide ? Découvrez en les causes et nos solutions pour retrouver un confort intestinal.

La digestion est un processus mécanique et chimique complexe, crucial pour notre santé. Elle favorise le découpage des aliments afin de faciliter l'absorption des nutriments et micro-nutriments essentiels au bon fonctionnement de notre organisme. La flore digestive, appelée également microbiote intestinal, est responsable du bon maintien de ce système. De par sa richesse en micro-organismes, appelés probiotiques qui se nourrissent de prébiotiques, elle permet une régulation du transit, un fonctionnement optimal du système digestif et immunitaire, cérébral et métabolique.

Néanmoins, du fait de nos modes de vie actuels, de plus en plus de personnes sont concernées par des troubles digestifs qui peuvent parfois altérer leur qualité de vie. Alors, quelles sont les causes et les signes d’une digestion difficile ? Découvrez toutes les solutions pour retrouver un confort intestinal.

Une digestion difficile, qu’est-ce que c’est ?

On appelle “digestion difficile” ou “dyspepsie” une gêne abdominale souvent décrite comme une sensation de brûlure gastrique accompagnée de ballonnements, de gaz et d’éructations, des nausées ou même des vomissements, une sensation de satiété rapidement après le début du repas et parfois des maux de tête. Les changements dans la fréquence des selles sont également des bons indicateurs d’une digestion difficile.

Lorsque ces symptômes précédemment énoncés durent plus de 6 mois, dont 3 mois consécutifs de symptômes ininterrompus, on parle de dyspepsie fonctionnelle.

Cet inconfort gastro-intestinal peut affecter considérablement la qualité de vie. Il est donc primordial de remédier à cet inconfort gastro-intestinal.

Identifier les causes d’une digestion difficile

1 - Alimentation

Les troubles du transit sont généralement causés par des facteurs externes, comme de mauvaises habitudes alimentaires. Les repas trop copieux, ainsi que les repas épicés ou riches en graisses sont donc à éviter ! En effet, les produits gras et ultra-transformés peuvent venir alourdir la digestion, ralentir le transit et donc entraîner des ballonnements, des maux de ventre, voire une diarrhée ou une constipation. De plus, une surconsommation d’alcool ou de tabac peut contribuer à un ralentissement du transit et une digestion perturbée. Une vie sédentaire peut également ralentir le transit intestinal et contribuer à la constipation. 

2 - Anxiété

Cliniquement, il est reconnu que l’anxiété et le stress chronique peuvent provoquer une dérégulation du système de réponse au stress, commandé par l’axe hypothalamo-hypophyso-surrénalien (HPA). En cas de perception d’un facteur de stress, la glande surrénale va, en réponse aux signaux de cet axe, libérer le cortisol plus communément appelé “l’hormone du stress”. 

Les facteurs de stress peuvent inclure des événements tels que des changements soudains de la température corporelle ou de la pression artérielle, une réduction prolongée de l'apport alimentaire, la maladie, l'infection et la douleur. En outre, il existe des facteurs de stress dans un sens plus courant du terme, à savoir la peur, le stress et la tristesse.

Cependant une libération prolongée du cortisol va entraîner une perturbation du système de réponse au stress, à l’origine de modifications de la contractilité des muscles intestinaux et de troubles du transit.

3 - Dysfonctionnement du système digestif

Une digestion difficile, ou dyspepsie, peut également être d’origine pathologique. Dans certains cas, on retrouve : 

  • Une œsophagite due, par exemple, à un reflux des acides gastriques dans l’oesophage ;
  • Une intolérance alimentaire (exemple : lactose).

Dans des cas plus rares, les troubles digestifs sont parfois le signe de maladies digestives graves comme : 

  • Un ulcère gastroduodénal ;
  • Maladies inflammatoires chroniques de l’intestin (MICI) : Maladie de Crohn ou rectocolite hémorragique ;
  • Trouble de la motilité intestinale ou syndrome de l’intestin irritable ;
  • Une gastrite chronique (inflammation durable de la muqueuse qui tapisse l'intérieur de l'estomac) ;
  • Des calculs des voies biliaires ;
  • Une tumeur gastro-intestinale, du foie ou des voies biliaires.

Consultez le médecin si vos problèmes de digestion s’accompagnent de selles noires, de vomissements, de maux de tête voire d’une fièvre, ou d’une perte de poids drastique !

Les solutions pour lutter contre une digestion difficile

Il est tout à fait envisageable de se débarrasser de ces maux de ventre, en adoptant, par exemple, de nouvelles habitudes à mettre en place au quotidien. 

Adopter un mode de vie sain

1- Manger varié et équilibré

Afin de résoudre vos problèmes de transit il est primordial d’opter pour une alimentation équilibrée et riche en fibres. En effet, il est recommandé de consommer 30 à 35 grammes de fibres par jour. Ces dernières augmentent la masse des selles accélérant ainsi le transit. Au-delà de leur action mécanique sur le transit, et de par leur effet prébiotique, elles participent au maintien d’un équilibre de la flore intestinale.

N’oubliez pas de vous hydrater et de boire entre 1 litre et 1,5 litre d’eau (plate de préférence) par jour pour une hydratation adéquate. Cela favorise le passage du bol alimentaire dans le système digestif. 

2 - Prendre le temps de manger

En s’attardant sur la mastication, on favorise également la sensation de satiété, car on engendre une production d’histamine dans le cerveau, c’est un neurotransmetteur modulateur des sensations de satiété. Il envoie à votre corps un signal pour lui dire que vous n’avez plus faim. En plus de ralentir le processus de digestion, manger rapidement augmente la quantité d’air avalée, alors mieux vaut prendre son temps et ralentir la cadence si l’on veut éviter l’apparition des flatulences ! À retenir : votre repas doit durer au moins 20 minutes.

Finalement, essayez de fixer vos repas à des heures régulières. Évitez de sauter les repas, de manger à des heures tardives et de grignoter entre les repas ! Cela contribue à perturber le fonctionnement de votre système digestif.

3 - Arrêter de fumer

Plus facile à dire qu’à faire assurément, mais la consommation de tabac, en plus du reste, a un gros impact sur la production de flatulences, pour des raisons qui paraissent évidentes. Encore un argument de plus pour vous défaire de cette mauvaise habitude.

4 - Eviter les boissons gazeuses

La consommation excessive de boissons gazeuses et sodas peut encombrer le tractus gastro-intestinal par la libération de gaz carbonique à l’origine d’une sensation d’inconfort et de ballonnements. De plus, la présence de composés acides dans les sodas peut irriter la muqueuse de l'estomac et aggraver les problèmes de reflux acide.

Le sucre, généralement présent en grande quantité dans ces boissons, peut perturber l'équilibre de la flore intestinale et favoriser la croissance de bactéries indésirables. Cette dysbiose intestinale peut entraîner des problèmes digestifs tels que des ballonnements, des gaz et des diarrhées.

Finalement, il est souvent recommandé de privilégier des boissons comme l'eau plate ou les tisanes non irritantes, pour aider à maintenir une digestion saine. Chez DIJO, on vous recommande chaudement notre Infusion mega-drainante à base d’ortie bio, de gingembre bio, de spiruline bio et de menthe bio, qui favorise l’élimination des toxines et aide à mieux digérer.

5 - Pratiquer une activité physique régulière

Le sport possède mille et une vertus pour notre corps, notamment sur la digestion. En effet, au cours de la pratique d’une activité physique, l’augmentation de la fréquence cardiaque permet un meilleur approvisionnement en sang, et donc en oxygène, des muscles intestinaux.

Ainsi, l'exercice régulier stimule le péristaltisme intestinal caractérisé par l'ensemble des contractions musculaires facilitant le mouvement des aliments à travers le système digestif. Effectivement, la balade digestive après un repas copieux n'est pas un mythe, elle facilite réellement la digestion.

Gérer le stress

Une pratique régulière de techniques de relaxation telles que la méditation, le yoga ou la respiration profonde peut aider à réduire le stress et à améliorer la digestion.

Consulter un médecin

Le plus important est d’écouter votre corps et surtout votre ventre ! Il est donc recommandé de consulter un médecin si : 

  • Aucune cause évidente n’explique vos troubles et que ceux-ci sont intenses 
  • Vos maux de ventre se sont déclarés en même temps que la prise d’un nouveau traitement
  • Les mesures prises pour améliorer la digestion restent sans effet au-delà de 48 heures.

Prendre des probiotiques

Les probiotiques sont des micro-organismes vivants qui viennent en renfort de nos propres bonnes bactéries intestinales, qui peuplent notre tube digestif. En cure, les compléments alimentaires pour la digestion apportent de nombreux bienfaits pour la santé et contribuent à l’équilibre optimal de la flore intestinale. En effet, le rétablissement de l’équilibre du microbiote intestinal contribue à une meilleure digestion et à une meilleure fermentation des aliments, de par une flore plus riche en bactéries, bénéfiques pour l’organisme, et qui remplissent ce rôle. 

Chez DIJO, nous avons à cœur de vous accompagner dans vos routines de soin bien-être. C’est pourquoi nous avons développé la cure L’indispensable probiotiques. Ce produit vous permet de faire le plein de bons probiotiques digestion avec 28 milliards d’UFC dont 8 souches différentes, pour une action optimale !

Et en cas de digestion laborieuse, nous vous conseillons le Pack Digestion Légère qui associe 2 cures : L’indispensable probiotiques qui va venir rééquilibrer votre microbiote et Digestion Facile, à prendre ponctuellement après un repas copieux pour retrouver un ventre léger et dégonflé !

A noter que ces produits sont à prendre dans le cadre d’un mode de vie sain et ne peuvent se substituer à un régime alimentaire varié et équilibré. Il est recommandé de respecter la dose journalière indiquée et de le tenir hors de la portée des jeunes enfants.

Retour au blog

Nos articles similaires

Quels sont les meilleurs probiotiques pour les bébés ? + DIJO Paris
Bien-être
Enfants
santé
Quels sont les meilleurs probiotiques pour les bébés ?

Dire adieu aux coliques de bébé, c’est possible ! Découvrez les probiotiques à privilégier pour la santé digestive et immunitaire des bébés.

Voir tout
Été léger : nos 3 recettes anti-ballonnements | DIJO Paris
Bien-être
Recettes
Été léger : nos 3 recettes anti-ballonnements

Vous souhaitez profiter pleinement de l’été sans vous soucier de votre ventre ? Découvrez nos 3 recettes anti-ballonnements et concoctez des plats à la fois sains et gourmands pour une digestion apaisée.

Voir tout
Probiotiques et constipation : les bactéries comme alliées du transit intestinal | DIJO Paris
Bien-être
santé
Probiotiques et constipation : les bactéries comme alliées du transit intestinal

La constipation chronique est un trouble intestinal qui peut considérablement impacter la qualité de vie. Découvrez comment les probiotiques peuvent aider à réguler le transit intestinal et soulager la constipation.

Voir tout
Rétention d'eau : 8 conseils pour y remédier
Bien-être
Conseils
Rétention d'eau : 8 conseils pour y remédier

Jambes lourdes, ventre gonflé, mauvaise circulation…Découvrez nos conseils pour lutter contre la rétention d’eau et retrouver une sensation de légèreté !

Voir tout